SDF à Lyon : "jamais eu autant de monde en difficulté"

Alors que l'hiver commence tout juste, et qu'un nouveau squat a été expulsé lundi matin à Perrache, la question se pose du dimensionnement du plan-froid cette année à Lyon. La préfecture annonce 850 places ouvertes en plus cet hiver pour les SDF, contre 840 l'année dernière. Un nombre qui stagne mais seulement en trompe l'oeil afin d'éviter tout "appel d'air" dans un contexte d'explosion de la demande d'asile. Précisions.

Fin octobre à Lyon, le directeur de la cohésion sociale (DDCS) qui gère le plan froid au niveau départemental, présentait le dispositif prévu cet hiver pour les sans-abris. L'attente était forte dans un contexte de crise économique et d'explosion de la demande d'asile (+70 % depuis 2007 en France). Or contre toute attente, Gilles May-Carle n'annonçait pas de hausse cette année du nombre de places : 850 seraient ouvertes cet hiver pour les SDF, contre 840 l'année dernière. L'investissement de l'Etat en matière d'hébergement d'urgence est donc arrivé à son maximum après quatre ans de hausse ininterrompue ?

220 places supplémentaires par rapport à 2012

Renseignements pris, Gilles May-Carle a maquillé la hausse cette année. Voulant couper l'herbe sous le pied à tout appel d'air en direction des plus démunis, le DDCS a volontairement éludé le nombre de places disponibles en gymnase cette année. En réalité, ce sont 1080 places qui seront disponibles au 15 janvier dans le Rhône, gymnases compris. L'année dernière, le potentiel était de 840. Ce qui porte à 220 le nombre de places supplémentaires potentiellement disponibles cette année dans le département.

Comparativement, l'augmentation est donc de l'ordre de celles pratiquées depuis quatre hivers dans le Rhône avec 440 places ouvertes en 2010, 666 en 2011, 840 en 2012 et 1080 (potentiellement) en 2013. Nouveauté cette année, la préfecture se refuse donc à comptabiliser les gymnases, non-adaptés selon elle pour accueillir les sans-abris "dans de bonnes conditions".

"On n'a jamais eu autant de monde en difficulté et une telle augmentation du nombre de places", concède Gilles May-Carle. En prenant en compte les places ouvertes à St-Clément-les-places et à Oullins pour loger les Albanais du Pont Kitchener, ce sont en tout 1580 places qui ouvriront en plus cet hiver dans le Rhône pour loger les sans-abris. La facture pour l'Etat se montera à 5 millions d'euros cet hiver. "Il y a une volonté de ne pas prendre de risque" salue le DDCS.

1 commentaire
  1. FOurs - mar 3 Déc 13 à 16 h 58

    On ne sait pas combien il faut de places : quelle est la typologie des Sans-Domiciles ? Combien sont des Sans-Domicile itinérants ? Comment sont étrangers ? Combien sont en couple ? en famille ? Si on y voyait plus clair à un moment préalable, cela ne serait-il pas plus facile pour évaluer les besoins ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut