Sciences Po Lyon.

Sciences Po Lyon propose une plateforme pour écouter et accompagner les victimes de violences sexuelles

Tout au long du week-end des élèves et anciennes élèves d’IEP ont dénoncé des cas de violences sexuelles. Le 9 février Science Po Lyon affirme son soutien aux victimes et les encourage à témoigner.

"#sciencesporcs", c’est sous ce mot-clé que de nombreux témoignages ont afflué depuis ce dimanche 7 février de victimes de violences sexuelles en IEP. À Bordeaux, Toulouse, Grenoble, Strasbourg, des femmes rapportent les agressions sexuelles, parfois même les viols, qu’elles ont subis durant leurs scolarités.

Science Po Lyon ne semble pas concernée, en l’état actuel des choses, par des témoignages de violences sexuelles. L’école a toutefois publié un communiqué le 9 février pour affirmer que "La lutte contre le harcèlement et les violences sexuelles dans l'enseignement supérieur et la recherche doit être l'affaire de toutes et tous". Elle ajoute qu’il est "important que la parole se libère et que justice soit rendue pour toutes les victimes."

Tandis que de nombreux témoignages concernant d’autres IEP pointent du doigt l’inaction de l’administration face à leurs signalements, Science Po Lyon explique "Aucun acte dénoncé à l’administration n’est resté sans suite".

L’administration met en avant des mesures prises depuis 2018 pour aider toute personne subissant des violences morales ou physiques, au sein de l’établissement. L’IEP proclame "Nous ne resterons pas immobiles face à la détresse des victimes". Ces dernières sont invitées à joindre la référente égalité de l’établissement à l’adresse suivante : egalites@sciencespo-lyon.fr. Cette adresse électronique doit servir de plateforme d’écoute, d’assistance et le cas échant d’un accompagnement "afin que justice puisse être rendue".

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut