Usine Sanofi à Neuville-sur-Saône
Eliot LUCAS

Sanofi : 100 millions de doses du Dengvaxia bientôt détruites

La commercialisation du vaccin de Sanofi contre la dengue, le Dengvaxia, fabriqué à Neuville-sur-Saône, continuerait à se complexifier, selon des informations du Progrès. Près de 100 millions de doses seraient détruites dans les prochains mois.

Une source syndicale a affirmé au Progrès que 100 millions de doses du Dengvaxia, vaccin de Sanofi contre la dengue, seraient "détruites ces prochains mois, touchées par les cinq ans de date de péremption". Une information "non démentie" par le groupe pharmaceutique, interviewé par le quotidien régional lyonnais. Ce médicament fabriqué à Neuville-sur-Saône, dans la métropole lyonnaise, connaîtrait donc à nouveau des déboires. La semaine dernière, les Philippines avaient demandé à Sanofi de stopper la vente, la distribution et la commercialisation du Dengvaxia dans le pays, selon Reuters. Par voie de communiqué de presse fin novembre, le groupe pharmaceutique avait alerté sur les risques encourus pour les personnes n'ayant jamais contracté la maladie. En cause, une étude qui montrait "des écarts de performance fondés sur des antécédents d'infection par la dengue". Début décembre, c'était au tour de l'Organisation mondiale de la santé d'indiquer qu'elle souhaitait réaliser un examen complet des données sur le Dengvaxia d'ici fin 2017.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut