Manifestation contre l’A45, en 2017, dans les monts du Lyonnais © DR
Manifestation contre l’A45, en 2017, dans les monts du Lyonnais © DR
Article payant

Saint-Étienne-Lyon : l’A45 définitivement enterrée

Le projet d’autoroute entre Lyon et Saint-Étienne a été abandonné par le Gouvernement, a assuré la ministre des Transports, Élisabeth Borne. En attendant, les problèmes continuent et les solutions peinent à émerger. Le combat va continuer, assurent ses partisans.

Le serpent de mer s’est fait couper la tête. Après plus de trente ans de débats sur l’A45, l’autoroute qui devait relier Lyon et Saint-Étienne ne verra pas le jour. “Si l’A45 était simple et consensuelle, elle serait déjà faite. Nous travaillons sur les meilleures alternatives”, a déclaré Élisabeth Borne, la ministre des Transports. Une décision incompréhensible pour Laurent Wauquiez et Gaël Perdriau, partisans du projet, qui ont dénoncé une “méthode indigne”. Ils ont envoyé un courrier à la ministre “pour qu’elle ait le courage de donner sa décision aux acteurs locaux” plutôt que “dans un bureau parisien devant des parlementaires LREM de la région”.

Le “combat va continuer”

Il vous reste 76 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
péage
Alors qu'un accord secret a prolongé les concession autoroutières des sociétés françaises, dont celle de Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), qui exploite les axes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, un lanceur d'alerte grenoblois a déposé un recours auprès du Premier ministre pour demander son annulation.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut