élèves école primaire
©Charlotte Santana

Rythmes scolaires : quatre ans après, Vaulx-en-Velin fait volte-face

Les conseils d’école votent jusqu’au 7 février pour choisir l’un des scénarios des rythmes scolaires proposés par la ville de Lyon : maintenir une semaine de quatre jours et demi, ou repasser à quatre jours. Le 24 janvier dernier, la commune de Vaulx-en-Velin, pourtant bien ancrée à gauche, a voté majoritairement pour un retour à quatre jours.

Les conseils d’école de Vaulx-en-Velin ont voté à près de 70 % pour un retour à un rythme scolaire de quatre jours, le 24 janvier dernier. Avec un taux de participation moyen de 44,71 %, les parents ont choisi d’opter pour la suppression de l’école le mercredi matin. Pourtant, lors de la réforme des rythmes scolaires de 2014, ils avaient voté majoritairement en faveur du décret d’application Peillon. Plus "rigide", ce décret respectait au mieux l’essence de la réforme de 2014 portée par Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation de l’époque : des journées allégées pour les enfants, réparties sur une semaine de quatre jours et demi.

Semaine de quatre jours, perte des subventions de l’État

Les syndicats s’inquiétaient d’un vote "biaisé". En effet, avec un retour à la semaine de quatre jours, les subventions de l’État ne peuvent plus s’appliquer, car elles requièrent neuf demi-journées d’école. Les familles devront alors payer plus cher : entre 0,25 et 1 euro par enfants et par jour (en fonction du quotient familial) pour le périscolaire, contre 2 euros par an avec le rythme actuel.

Après délibération au conseil municipal, les résultats de Vaulx-en-Velin en faveur du retour à la semaine de quatre jours seront remis au Directeur académique. Les résultats définitifs sur le choix des scénarios seront communiqués le 7 février prochain.

à lire également
Les menaces et insultes visant l'école de dessin se sont multipliées depuis qu'un prestataire a grossièrement modifié une photo d'étudiants en ajoutant des visages noirs pour la campagne d'installation d'une école Émile Cohl aux États-Unis.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut