323vincent_peillon_1

Rythmes scolaires : Peillon et Fourneyron à Feyzin ce mardi

En déplacement à Feyzin, les ministres de l'Education nationale et des Sports s'exprimeront sur le sens de la réforme des rythmes scolaires, à quelques jours seulement de la rentrée.

Vincent Peillon et Valérie Fourneyron seront dans l'agglomération lyonnaise ce mardi. A quelques jours de la rentrée scolaire, le ministre de l'Education nationale et la ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education prioritaire, de l’Education populaire et de la Vie associative se rendront à Feyzin, commune de plus de 9.000 habitants qui a choisi de mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013 dans ses 6 écoles primaires publiques.

Les deux représentant du Gouvernement visiteront la nouvelle école Georges Brassens, quartier des Razes à Feyzin et assisteront à la présentation de l'offre périscolaire gratuite et des outils de coopération ville / éducation nationale sur la commune. Les ministres seront accompagnés de Jean-Louis Deroussen, président de la Caisse nationale des allocations familiales et de Françoise Moulin-Civil, rectrice de l'académie de Lyon et présidente du comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires. Gérard Collomb, sénateur-maire et président du Grand Lyon, lui ne sera pas là. Et pour cause la réforme ne s'appliquera qu'en 2014 à Lyon et il n'a jamais caché son scepticisme pour une application aussi rapide. Et de toute façon l'édile à mieux à faire : il effectue sa rentrée de son côté en conviant les médias à une tournée des grands chantiers.

Lire également notre article : "Grand Lyon : les communes qui appliqueront la réforme des rythmes scolaires en 2013"

à lire également
C’est officiel, Safran a choisi Feyzin pour implanter sa prochaine usine, aidé dans sa décision par le tapis rouge que l’État et les collectivités locales ont déroulé. Au terme d’une route pavée de rivalités politiques, de concurrence internationale et de bonnes intentions, 25 millions d’euros de deniers publics ont été débloqués pour attirer l’industriel. Un effort considérable qui pose la question suivante : jusqu’où les pouvoirs publics sont-ils prêts à aller pour réindustrialiser la région ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut