Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet

Rhônexpress : ces tarifs 2020 qu’a refusés la métropole de Lyon

Avant que la métropole de Lyon annonce la rupture du contrat de navette vers l’aéroport Lyon Saint-Exupéry, le concessionnaire avait proposé de baisser le prix du ticket de la navette Rhônexpress. Quels auraient été les nouveaux tarifs ?

La métropole de Lyon a annoncé vouloir rompre le contrat Rhônexpress (lire ici). La renégociation entamée il y a six mois avec le concessionnaire a échoué. Trois objectifs étaient affichés : permettre l'ouverture à la concurrence, améliorer la desserte de l'Est lyonnais et faire baisser le prix des tickets.

Le concessionnaire avait présenté une nouvelle grille tarifaire, publiée par nos confrères d'Acteurs de l'économie La Tribune. Actuellement, l’aller simple est proposé à 16,30 euros, Rhônexpress proposait de le faire passer à 13,90 euros, soit une baisse de 14 ,72 %. Les abonnés TCL auraient pu bénéficier d'un tarif spécial à 12,20 euros.

Pour l'aller-retour, le tarif actuel est de 28,30 euros, Rhônexpress proposait de le faire passer à 24 euros (soit une baisse de 15,19 %), pour les abonnés TCL ce tarif aurait été de 21 euros.

Ces baisses, jugées insuffisantes, ont contribué à mener vers une volonté de rupture du contrat. Par ailleurs, même avec un ticket à 13,90 euros, Rhônexpress serait resté en termes de prix la 8e desserte vers un aéroport au monde, devant celle de Milan et derrière celle de Narita (lire ici).

Lyon  : il y a plus cher que Rhônexpress dans le monde, mais...

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Nouvel épisode de pic de pollution à Lyon avec la mise en place de la circulation différenciée. Néanmoins, comme pour la ZFE, les contrôles resteront réalisés par les policiers. Une autre solution existe, mais qui osera la porter ?
1 commentaire
  1. Atagaz - 6 décembre 2019

    Le benchmark avec des villes comparables. Exemple Nice, Barcelone.... le point n’est pas de prouver qu’il y’a plus cher mais plutôt de rechercher une solution Raisonnable adaptée aux clients. D’ailleurs comme à Paris, il faudrait arrêter les tarifs excessifs des taxis avec un prix fixe Lyon et la banlieue limitrophe. Le tarif de nuit à 19h c’est une grosse escroquerie des touristes qui visitent Lyon. Rhône express et les taxis c’est la même approche, on tape dans la poche du client sous couvert d’un monopole.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut