Manifestation gilets jaunes ©Lyon Capitale

Rhône : avant Noël, la préfecture muscle son jeu face aux Gilets jaunes

Pour le dernier week-end avant Noël, la préfecture du Rhône a annoncé “qu'elle prendra toutes ses responsabilités pour permettre aux commerçants” de bien marcher.

Pour permettre aux commerçants de réaliser un dernier week-end de Nöel plein, la préfecture a musclé son discours depuis quelques jours face aux Gilets jaunes. Si cette dernière a assuré avoir toujours la volonté de “dialoguer, d'écouter et de rechercher un consensus”, elle a aussi fait savoir que “le préfet prendra toutes les mesures nécessaires pour rétablir l'ordre public”. Dans sa ligne de mire, les blocages de Gilets jaunes sur les ronds-points et les grands axes du département.

On a été plutôt dans la médiation pour le moment, et on le restera, mais le préfet prendra toutes ses responsabilités pour permettre aux commerçants fortement impactés de fonctionner, notamment à Givors”, ont poursuivi les services de l’État. David Clavière, le préfet délégué pour la Défense et la Sécurité était mercredi matin dans la ville du sud du Rhône pour rencontrer les commerçants impactés par le mouvement. Dans le département, de nombreux barrages de Gilets jaunes ont déjà été démantelés.

À Lyon, selon Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement, les commerces subissent une baisse “de 30 %” de leur chiffre d'affaires en ce mois de décembre 2018. L'élu centriste a d'ailleurs proposé de rendre les transports en commun et le stationnement gratuits les 22 et 23 décembre.

Gilets jaunes du Rhône  : les révoltés des ronds-points

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut