gaz de schiste

Rhône-Alpes, la réserve française de gaz de schiste

Les sous-sols ardéchois et drômois comptent parmi les principaux sites de réserves potentielles européennes.

Invité de l'émission Des paroles et des actes, ce jeudi, sur France 2, Alain Juppé, candidat à la primaire de l'UMP pour la présidentielle de 2017, a plaidé pour l'implantation d'un "site pilote" sur les gaz de schiste. L'actuel maire de Bordeaux a précisé que, "si ce site pilote fonctionne, alors là on pourra y aller", mentionnant les "enjeux environnementaux" à prendre en compte.

Les sous-sols ardéchois et drômois comptent parmi les principaux sites de réserves potentielles européennes.

Les réserves disponibles dans les sous-sols de Rhône-Alpes

France

La France détiendrait au moins 25 % des réserves européennes de schiste (selon le CERA, Cambridge Energy Research Associates), les réserves européennes pourraient atteindre 12 000 milliards de mètres cubes. Les statistiques étant très compliquées, E.ON avance le chiffre de 16 000 milliards de mètres cubes.

Drôme

D'après un document de Total, la zone prospectée autour de Montélimar, soit 4 327 km2, pourrait contenir 85 TCF (trillion cubic feet), soit 2 380 milliards de mètres cubes de gaz de schiste. Le taux de récupération étant faible, on estime que seulement 40 % du gaz présent dans la roche sera effectivement extrait. La superficie de Montélimar donnerait 952 milliards de mètres cubes de gaz, soit 21 fois la consommation annuelle de gaz en France.

Ardèche

Pour l'aire de Villeneuve-de-Berg, Martin Schuepbach, président de Schuepbach Energy LLC, écrivait en mai 2010, dans le Bulletin de l'industrie pétrolière que “les données disponibles [dans ce secteur] sont excellentes”, estimant "le potentiel gazier [à] plusieurs dizaines de milliards de mètres cubes".

Pour aller plus loin :

> Le débat de Lyon Capitale sur le gaz de schiste : enfer ou eldorado ?

6 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 3 octobre 2014

    Je sens que les ardéchois si viscéralement attachés à leur terre vont adorer ! la résistance va s'organiser très vite si un projet d'exploitation se confirmait dans la perspective désastreuse d'une élection de Sarkozy. Il faudrait d'ailleurs que l'on m'explique comment cet homme gère ses contradictions après avoir fait passer une loi contre cette exploitation ... peut être l'argent nécessaire des lobbies du pétrole ?

  2. Sophie_Lyon - 3 octobre 2014

    pour sa campagne, bien sûr, pas pour la France, isn't it ?

  3. guidoline - 3 octobre 2014

    Dans la Drôme, premier département bio français, on irait chercher des gaz de schiste avec les dégâts pour l'environnement que cela représente ? Je sens bien le schisme là… C'est juste impossible.

  4. Gemini - 3 octobre 2014

    Le miroir aux alouettes du gaz de schiste, encore et encore … Mais quand ces fous vont-ils être mis hors d’état de nuire ?La meilleure façon que je vois, c’est de réduire notre dépendance aux énergies non renouvelables, et, bien mieux, réduire drastiquement nos consommations d’énergie, rendant d’autant plus les gaz de schiste non nécessaires.Conservons nos sols pour notre alimentation et notre bien être. N’obérons pas le futur pour une énergie éphémère qui ne fait que repousser l’échéance.

  5. un visiteur - 3 octobre 2014

    Ces projets rencontrent une opposition farouche dans la Région: de la part des citoyens, des élus locaux et du Conseil de la Région Rhône-Alpes. Il y a plein d'info sur les permis en Rhône-Alpes sur le site http://stopgazdeschiste.org et là http://stopgazdeschiste.org/carte-et-info-permis-rhone-alpes-et-franche-comte/ Se mobiliser le 11 octobre 2014

  6. croixrousse - 3 octobre 2014

    J'habite à Villeneuve de Berg. Des reconnaissances ont été faites en 1959/60 et l'exploitation n'a durée que 15 jours....A sec plus rien! Nous avons le tourisme et c'est à vie. Le gaz de schiste c'est éphémère et nous avons peu d'eau. C'est une guerre civil qui s'annonce alors qu'au USA on en revient après avoir pourri le pays, tué le bétail et rendu malade une partie de la population et 65% des puits ne sont pas rentable! A 60 km à la ronde nous avons déjà 3 sites nucléaire à Villeneuve,SOS !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut