Réponse au Schpountz

A l’occasion de notre enquête sur le scandale immobilier de la clinique du Parc (voir Lyon Capitale du mois de septembre), le maire de Lyon a franchi hier une étape supplémentaire. Délaissant ses habituelles saillies sur les "calomnies de Lyon Capitale", il a cru bon cette fois attaquer publiquement Christian Latouche, seul actionnaire de notre titre.

Dans Le Progrès du 8 septembre, le localier lui-même semblait s’en amuser, relevant "la forme" de l’édile, s’extasiant sur "ses jeux de mots potaches" et concluant sur le fait que les relations du patron de Fiducial avec le premier magistrat de la ville étaient "pour le moins tendues".

Je suis au regret d’annoncer au localier de service ce jour-là, sans doute mal informé, et par là même à tous nos lecteurs, qu’il n’en est rien. Pour la simple raison que ni Christian Latouche, ni moi-même n’avons aucune espèce de relations avec Monsieur Collomb, ni tendues, ni distendues, ni détendues : simplement inexistantes. Les journalistes de Lyon Capitale font leur travail et informent en toute indépendance, que les affaires éclaboussent des élus de gauche, du centre ou de droite.

Je rappelle également que depuis plusieurs années nous n’acceptons aucune publicité vantant les mérites des collectivités locales, quelle que soit leur couleur politique, que nous déclinons toute invitation à base de petits fours et de Champagne, payés par le contribuable et que nous ne nous situons dans aucune forme de connivence ou d'affairisme. Faut-il y voir un lien avec la théorie du complot servie par le maire ? Les lecteurs seront seuls juges. "Compte tenu de certaines publications, que faire ?" a ainsi déclaré Gérard Collomb. "Je mets un masque pour qu’on ne me reconnaisse pas ?". Pourquoi pas ?

Voilà une excellente idée ! Après le masque DSK, le masque Ségolène, le masque Guérini et le masque Hollande, je suggère au maire de garder pour quelque temps encore le masque du Schpountz, qui lui va à ravir. Parce que le Schpountz, tout le monde le reconnaît, hormis le principal intéressé, qui croit que la terre entière tourne autour de lui et voit des complots partout. En ce qui me concerne, je préfère prendre le parti d’en sourire. Et bien entendu, comme d’habitude, Lyon Capitale maintient la totalité de ses informations, fruits d’une enquête sérieuse, longue et particulièrement rigoureuse.

Didier Maïsto
P-dg de Lyon Capitale
Directeur de la publication

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut