Rentrée des classes à l'Université Populaire

Pendant toute la saison, trois cours par semaine entièrement gratuits et ouverts à tous. Cette initiative lancée par Michel Onfray à Caen en est déjà à sa quatrième édition. Trois questions à Françoise Bressat, présidente.
Quoi de nouveau pour cette rentrée ?
Par exemple Lilian Mathieu va proposer un ré-éclairage de Mai 68. Philippe Corcuff et Tanguy Wuillème animeront un cours à deux voix sur le thème " utopie, aventure et désenchantement ", une approche philosophique. C'est d'autant plus intéressant qu'ils défendent des options très différentes donc il va y avoir du débat. Sylvia Faure ouvre une session sur la sociologie des corps, corps et pouvoir, rapports hommes-femmes, relation de domination. Mais il faudra attendre le second semestre.

Pourquoi ces thèmes ?
Nous recherchons des sujets qui touchent à l'actualité pour favoriser le débat avec le public. La question des désillusions concerne aussi bien les approches néolibérales que des personnages comme Ugo Chavez et tout ce qui se passe en Amérique Latine. Le thèma de l'utopie et du désenchantement peut aussi permettre de revisiter Mai 68.

Qui sont les personnes qui viennent à l'Université Populaire ?
Entre cent et deux cents personnes par cours. L'année dernière nous avons vu un rajeunissement du public, peut-être parce que nous avons commencé les cours à 19heures. Cela va de 20 à 70 ans. Certains n'ont jamais mis les pieds à l'université. D'autres l'ont quittée depuis longtemps. D'autres sont en reconversion. Et il y a aussi, bien sûr, des étudiants.

Université Populaire de Lyon
Cours au Lycée Diderot, 41 cours Général Giraud Lyon 1 (Bus Rouville)

http://uplyon.free.fr

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut