Rentabiliweb : BHL défend son ami distributeur de billets

Le plus célèbre de nos philosophes est enfin sorti de son silence sur la distribution ratée de billets dans les rues de Paris. Sans surprise, Bernard-Henri Lévy est outré. Ce qui surprend, c'est qu'il ne dénonce pas l'opération marketing, mais les attaques contre son organisateur. Une belle preuve d'amitié : sur le web, BHL doit beaucoup à Jean-Baptiste Descroix-Vernier, le patron de Rentabiliweb.

BHL a consacré sa dernière chronique sur le site américain The Huffington Post (en anglais), mardi, à l'opération ratée de Mailorama, filiale de Rentabiliweb. Ce jeudi, il a mis en ligne sur son site officiel la version française de sa chronique, également destinée à son « Bloc-Notes » hebdomadaire dans Le Point.

BHL décrit « mon ami Jean-Baptiste Descroix-Vernier » comme un homme « qui n'aime que la discrétion, la solitude, sa péniche à Amsterdam, le silence de ses ordinateurs » :

« Lui dont le credo est celui d'un Internet moralisé dont l'honneur sera de se mettre au service de justes causes (dans combien de croisades ne l'ai-je pas moi-même embarqué à travers, en particulier, le site qu'il a conçu pour archiver mes prises de position et mes textes  ! ), le voilà dépeint en monstre cupide, en pornocrate (Rentabiliweb possède des sites érotiques, ndlr), quand ce n'est pas -sic- en “exploiteur de la misère sociale” . »

Ce qui choque BHL, c'est la violence qui a accompagné la distribution ratée de billets, et ces émeutiers « attirés par la promesse d'une distribution d'argent tombé du ciel ». Pris pour cible par les médias, Jean-Baptiste Descroix-Vernier ne serait qu'un « bouc émissaire ».

Un carnet d'adresses bien rempli

Son carnet d'adresses est en tout cas bien rempli. Comme l'avait déjà raconté Eco89, Bernard Arnault et l'ex-producteur de télévision Stéphane Courbit sont actionnaires de Rentabiliweb, et Jean-Marie Messier et Alain Madelin siègent au conseil d'administration.

Bernard-Henri Lévy, lui, doit à Jean-Baptiste Descroix-Vernier la professionalisation de son site officiel. Fan du philosophe et créatrice du site, l'Américaine Liliane Lazar explique aux lecteurs :

« Son ami Jean-Baptiste Descroix-Vernier a bien voulu, à sa demande, m'apporter son précieux concours ainsi que celui des adorables équipes de Rentabiliweb afin de faire de ce site, longtemps artisanal, un site à la fois graphiquement élégant, ergonomiquement performant et disposant de tous les relais que permet aujourd'hui l'univers Internet. »

Le patron de Rentabiliweb aurait aussi contribué à empêcher l'élection à la tête de l'Unesco du ministre de la Culture égyptien, connu pour ses opinions antisémites. Un portrait publié dans Le Figaro Magazine explique :
« Convaincu par Bernard-Henri Lévy et quelques autres du danger d'élire l'Egyptien Farouk Hosni, il a habilement popularisé sur le Net les bourdes et dérapages de celui-ci. Avec l'efficacité que l'on sait : archi-favori, le ministre de la Culture a finalement été battu par une Bulgare inconnue au bataillon. »

BHL avait d'ailleurs salué sur son site le patron de Rentabiliweb :

« Merci à l'équipe de Jean-Baptiste Descroix-Vernier qui, comme moi, a trouvé juste insupportable qu'un censeur, un ennemi de la vraie culture, un chasseur d'internautes et de bloggers, un adversaire de la liberté de la presse et de la pensée, puisse accéder à la direction de la plus haute institution culturelle mondiale. »

On est loin, donc, d'un vulgaire spécialiste du marketing, prêt à tout pour faire du « buzz ». Y compris à distribuer des billets dans les rues de Paris. Connu pour ses indignations sélectives, BHL aurait-il eu la même analyse de cette opération marketing si Jean-Baptiste Descroix-Vernier n'avait pas été son « ami » ?

Mis à jour le 27/11/2009 à 0h10 après la mise en ligne de la version française du texte de Bernard-Henri Lévy, sur son site officiel (les traductions d'Eco89 ont été remplacées).

à lire également
Vikash Dhorasoo
Il a porté les couleurs de l’OL entre 1998 et 2004. Il est double champion de France avec Lyon. Vikash Dhorasoo est désormais candidat à la mairie de Paris, sous les couleurs de la France Insoumise.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut