bouchon-circulation-lyon_image-large200-75

Réforme des 80 km/h : Bernard Perrut prône "une adaptation au terrain"

Le député (LR) de la 9e circonscription du Rhône, demande que l'Etat décentralise la question de la réduction de la vitesse à 80 km/h en laissant aux acteurs locaux toute latitude pour décider si, et où, elle sera appliquée.

Laisser aux acteurs locaux le choix sur la réduction de la vitesse de 90 à 80 km/h. Député de la plutôt rurale 9e circonscription du Rhône, Bernard Perrut (LR) propose que "le gouvernement donne à ceux qui connaissent le mieux le réseau routier local, la capacité d'adapter de manière éclairée les vitesses maximales autorisées". S'il assure faire de la sécurité routière une priorité, l'élu dit regretter "la 'totale' détermination du gouvernement à ramener à 80 km/h la vitesse maximale sur toutes les routes sans séparateur central".

"Inquiet du manque de concertation, avec l’application d’une mesure uniforme, sans prendre en compte les réalités du terrain, et particulièrement les zones rurales", Bernard Perrut propose de confier aux préfets et aux présidents de conseils départementaux "la responsabilité de définir, sur les routes dont ils ont la charge, une vitesse maximale autorisée supérieure aux vitesses maximales définies par le code de la route, dans la limite de 10km/h supplémentaires". En clair, la vitesse serait abaissée à 80 km/h de manière générale mais avec la possibilité de dérogations à 90 km/h, soit la limitation actuelle.

"Ainsi, certains tronçons de route ne présentant pas de dangerosité particulière pourraient bénéficier, après décision motivée, d’une vitesse maximale autorisée à 90km/h, alors que la limitation à 80km/h s’appliquerait aux axes reconnus dangereux où des travaux de sécurisation seraient alors la priorité des pouvoirs publics", précise Beranrd Perrut. Du pragmatisme donc de la part de l'élu, alors que ce samedi sur sa circonscription une manifestation d'opposants à la réforme a été annulée, faute de participants. Pas sûr pourtant que les propositions de Bernard Perrut trouvent écho auprès d'un Edouard Philippe déterminé à conduire une réforme finalement plus impopulaire que celle du code du travail.

à lire également
Lugdunum Roller Contest 2013
Hormis la biennale de la danse qui s'est installée sur Lyon jusqu'à fin septembre, voici la liste des meilleurs événements pour ce week-end, que Lyon Capitale a concoctée rien que pour vous.
2 commentaires
  1. Tintouin - 18 mars 2018

    Bonjour A ce jour, rien n'est prouvé sur cette histoire de gain de 300/400 vies de gagnées. C'est purement théorique, désolé. 1/ Si le gouvernement est philanthrope, alors qu'il le prouve et qu'il renonce aux PV qui vont coulés à flots et qu'il propose des travails d'intérêt généraux. Là , ce serait déjà crédibiliser le fait que ce n'est pas pour l'argent. 2/ Je suis surpris qu'on puisse diriger un pays avec des projections mathématique (ou pas d'ailleurs), non fondées, en écartant systématiquement les élus locaux, qui ne sont pas je pense, des abrutis. 3/ Comment se fait il qu'un seul homme entêté et finalement enfermé dans une position doctrinale, embête le quotidien des citoyens.Edouard n'est pas le père de la nation que je sache, pour qui se prend t il ? Poutine ?

  2. alaincln - 18 mars 2018

    80 km/h... On verra le résultat ! Mais rien n'est garanti !! Ce qui me choque, c'est de voir qu'à l'entrée Est de Tarare la vitesse est autorisée jusqu'à 110 km/h alors qu'il y a des habitations et des voitures en stationnement le long de la route. Les limitations de vitesse, c'est n'importe quoi !

  3. Piotr Campotesky - 19 mars 2018

    On notera au passage que B. Perrut sort de son silence depuis son élection uniquement sur ce sujet Ô combien stratégique, poussé par la contrainte que cela va lui imposer à lui même sans doute. C'est déprimant

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut