Jean-Jack Queyranne Autre Direct 11.12.15
© Tim Douet

Queyranne : “je gagnerai au sprint”

Jean-Jack Queyranne, le président PS sortant du conseil régional rhônalpin, candidat à sa succession, est l’invité de L’Autre Direct. À 48 heures du second tour, il est devancé d’un point par Laurent Wauquiez mais promet une victoire “au sprint”.

Après avoir fait l'alliance avec Le Rassemblement et les communistes en début de semaine, Jean-Jack Queyranne se montre confiant en vue du second tour des régionales : “J'ai toujours dit que le second tour serait serré et que je gagnerais au sprint.” Le président PS du conseil régional sortant justifie cette alliance : “Nous avons des désaccords connus et assumés. [Les écologistes] ont reculé, nous ne serons plus dans la même situation.” Jean-Jack Queyranne en profite d'ailleurs pour rappeler son attachement au Lyon-Turin, quitte à crisper ses nouveaux partenaires de second tour.

La “droite de M. Buisson” et ses “attrape-gogos”

Dans l'entretien à visionner ci-dessous, Jean-Jack Queyranne pointe aussi le rapprochement de la droite et du FN : “Je ne veux pas que la région soit le laboratoire, la vitrine de la droite de M. Buisson. Tous les mots, les tracts visent à coller au FN. C'est pour cela que je me bats.” Le président PS de la région lit dans les résultats du premier tour des raisons d'y croire : “La droite ne progresse pas depuis 2010. Il n'y a pas de dynamique pour Laurent Wauquiez et pas de vote sanction contre moi. La reconnaissance de notre action nous permet de tenir.”

Interrogé sur l'emploi, préoccupation majeure des électeurs, Jean-Jack Queyranne se place sur la ligne d'Emmanuel Macron et raille les postures de ses rivaux. Pour lui, la promesse de Laurent Wauquiez de baisser les charges pour l'embauche d'un apprenti est “un attrape-gogo”. Un qualificatif qu'il accole également à la préférence régionale prônée par Laurent Wauquiez et Christophe Boudot.

à lire également
“Éminence grise du fromage”, comme la presse étrangère le surnomme, Hervé Mons est considéré comme l’un des plus talentueux et l’un des plus avant-gardistes affineurs qui soit. Meilleur ouvrier de France fromager, sa petite entreprise (qui ne connaît pas la crise) est la plus grande exportatrice de fromages artisanaux du pays.
5 commentaires
  1. Kasneh - 11 décembre 2015

    A Lyon ou à Paris, la même arrogance.

  2. spacelex - 12 décembre 2015

    70 ans dont 40 en politique et tout aux crochets du contribuable ... Dehors! Place au vrai dynamisme, à la valeur ajoutée et au bon sens.

  3. Robes Pierre - 12 décembre 2015

    battre Wauquiez au sprint Ah! Ah! Ah!.

  4. spacelex - 12 décembre 2015

    'Monsieur Wauquiez semble ignorer qu'aujourd'hui (sic) y a pas de charges pour le SMIC ' (Chers amis patrons ... pardon, chefs d'entreprise, je vous laisse retrouver votre souffle quelques secondes) Il a pris des cours du soir de droit social avec sa ministre du travail EL KHOMRI? L'exonération ne concerne que les cotisation URSSAF, mais pas les cotisations d'assurance chômage, pas les cotisations de retraite complémentaire, ni la formation professionnelle. Nous saurons nous passer de lui et ce, dès dimanche soir!

  5. Kasneh - 17 décembre 2015

    RESULTAT DES COURSES : MÊME ERREUR / QUEYRANNE & BARTOLONE OUT

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut