Vélo'v nouvelle génération – 2018 © Tim Douet (montage LC)
Vélo’v nouvelle génération – 2018 © Tim Douet (montage LC)

Quand les Vélo'v à assistance électrique arriveront-ils à Lyon ?

Alors que JCDecaux déploie les cousins de Vélo'v en version à assistance électrique à Bruxelles, quand ce modèle hybride arrivera-t-il à Lyon ? Les panneaux vidéo de publicité et d'information seront-ils forcément associés à cette nouveauté ?

Bruxelles va avoir des "Vélo'v" hybrides avec fonction d'assistance électrique avant Lyon ! En effet, le groupe JCDecaux déploie 1 800 Villo ! dans les rues de la capitale belge dès cette année. De l'extérieur, ces cousins belges ressemblent à des Vélo'v classiques, mais leur roue avant abrite un moteur qui se déclenche lorsque le vélo avance. Pour débloquer la fonction d'assistance, il faut glisser une batterie portable dans le panier à l'avant, offrant ainsi une autonomie autour de 10 kilomètres. Si aucune batterie n'est insérée, les vélos peuvent fonctionner normalement comme si de rien n'était. Les abonnés qui feront le choix de l'offre électrique bénéficieront ainsi d'une batterie qui se rechargera simplement à la maison via USB-C.

Si Vélo'v avait perdu 2,3 kilos avec la nouvelle génération, l'arrivée du moteur dans la roue avant fait retrouver le poids d'autrefois, autour de 22 / 23 kilos, rien qui n'est cependant pénalisant. En 2018, nous avions pu tester un prototype largement avancé. Une fois la batterie enclenchée, l’effet “waouh” est instantané : on est comme tiré vers l’avant. Avec une autonomie moyenne de 8 à 10 km sur le plat, on pourra monter à la Croix-Rousse ; pour Fourvière, c’est une autre histoire. Ce Vélo’v électrifiable a surtout été pensé pour permettre au plus grand nombre de réaliser ses trajets sans trop forcer, histoire d’arriver frais au travail, et aux seniors de s’y mettre.

À Lyon, ça ne sera pas tout de suite

Pour Lyon, il va falloir encore attendre. Comme prévu, cette innovation ne devrait arriver qu'en 2020, sous conditions. Pour débloquer cette option, la métropole a deux choix : elle peut voter une délibération qui lui permet de payer le service, autour de 1,2 million d'euros hors-taxes par an ou elle peut autoriser les écrans numériques en modifiant son règlement local de publicité et en accepter une centaine du groupe JCDecaux (pour chaque écran supplémentaire, le groupe JCDecaux devrait payer une redevance annuelle de 15 000 euros). Ces derniers ne sont cependant pas obligatoires, tout dépendra du choix politique qui sera fait : payer en direct ou choisir un budget à l'équilibre avec cette nouvelle redevance liée aux panneaux numériques.

Par ailleurs, même si la métropole de Lyon autorise les écrans dans son règlement local de publicité métropolitain (RLPM), les maires conserveront l'autorisation finale pour les accepter ou non sur leur commune. Ce même RLPM est en cours de débat à la métropole de Lyon et la question des écrans n'est toujours pas tranchée. Une fois une condition remplie, grâce à un rapide passage à l'atelier de JCDecaux, 2 500 Vélo'v sur les 5 000 du parc seront alors convertis en modèle électrifiable. Selon les dernières informations, la location de la batterie coûterait 7 euros par mois, soit 115 euros par an avec l'abonnement Vélo'v compris. Forcément, si seulement la moitié du parc est hybride avec la fonction d'assistance, certains usagers pourraient être déçus de ne pas avoir la garantie d'en trouver un. En 2017, Gilles Vesco ex-vice-président métropolitain chargé des modes doux, s'inquiétait déjà de ne voir que 50 % d’e-Vélo’v : “On a brisé la règle d’or du libre-service qui est l’homogénéité des vélos, ils doivent être tous les mêmes.” Seuls les usages permettront donc de dire si 50 % du parc en version hybride seront suffisants.

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 16 octobre 2019

    Cette association entre la publicité et des vélos, c'est vraiment problématique.
    Les trottinettes (de sombre mémoire) ont un modèle économique qui n'inclue pas ce fil à la patte...
    Une association avait participé au renouvellement de contrat, et c'est bien dommage qu'elle n'ai pas été choisie par l'équipe Collomb/Kimelfeld.

  2. Galapiat - 16 octobre 2019

    Ils n'arriveront jamais , ils vont être interdits de circulation ( votre article d'hier.)

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut