anti-pub métro
@ Plein La Vue

Publicité vidéo : bientôt une expérimentation à Lyon ?

La Métropole de Lyon envisage d’autoriser JC Decaux à tester un panneau publicitaire numérique d’ici la fin de l’année. La demande en a été faite par l’entreprise, qui doit développer ce type d’affichage dans l’agglomération à partir de 2020.

La publicité vidéo arrivera-t-elle plus tôt que prévu dans l’espace public lyonnais ? Une expérimentation est actuellement envisagée du côté de la Métropole. Elle serait menée par JC Decaux, qui doit développer l’affichage numérique dans l’agglomération à partir de 2020. “La société a demandé à la Métropole de pouvoir implanter un écran de 2m² dans l’année, c’est-à-dire avant l’introduction du nouveau règlement local de publicité”, confie un conseiller métropolitain. La réglementation actuelle interdit pourtant l’installation de panneaux numériques à Lyon, comme dans d’autres villes de l’agglomération. “Les élus en charge du dossier, qui sont favorables à l’expérimentation, ont répondu que ça ne serait pas un obstacle”, précise cet élu ayant souhaité rester anonyme. Le lieu envisagé pour implanter le panneau est le quartier de la Part-Dieu. Un projet auquel la maire du troisième arrondissement Catherine Panassier ne s’opposerait pas : "Je lui ai posé la question en séance publique, elle a dit ne pas être au courant mais ne pas y être hostile”, raconte Pierre Hémon, conseiller du troisième arrondissement. Contactée par Lyon Capitale, JC Decaux n’a pas souhaité commenter nos informations.

Le collectif anti-pub Plein la vue a dénoncé jeudi ce possible test. “L’entreprise utilise des panneaux numériques dans de nombreuses villes en France et dans le monde, elle connaît leur fonctionnement”, pointe l’association dans un communiqué. “Il s’agit d’habituer à la présence de ce type de panneau dans la rue, de faire passer en douceur la pilule alors que les habitants n’en veulent pas”, ajoute Benjamin Badouard, porte-parole de Plein la vue. Plus largement, le collectif dénonce les panneaux publicitaires numériques comme énergivores, facteurs de pollution lumineuse et poussant à la surconsommation. Il s’oppose à leur arrivée dans l’agglomération lyonnaise, prévue pour 2020.

JC Decaux doit en effet y installer 100 panneaux publicitaires numériques, dans le cadre d’un contrat passé avec la Métropole de Lyon en 2017. Leur implantation est une condition de la mise en service des Vélo’v avec assistance électrique par l’entreprise, et doit rapporter 38 millions d’euros sur 15 ans à la collectivité. Elle est toutefois suspendue à l’autorisation de la publicité numérique dans le règlement local de publicité métropolitain. Celui-ci sera adopté dans les prochains mois, et remplacera en janvier 2020 les contraintes existantes dans chaque commune.

à lire également
Chaque année, l’usage du vélo progresse entre 10 et 15% sans discontinuer depuis 10 ans à Lyon. Et le phénomène ne s’estompe pas. Au contraire. Cela sera un véritable enjeu des campagnes électorales de 2020 à Lyon et dans la Métropole. La principale association de promotion de l’usage du vélo à Lyon livre à Lyon Capitale ses revendications pour 2020.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut