Prêtres voeu échevins
© Tim Douet

Prêtres : peut-être bientôt mariés... mais toujours hommes

Selon Mgr Pietro Parolin, qui deviendra dans quelques semaines secrétaire d’État du Vatican, “le célibat des prêtres n’est pas un dogme”. Dont acte. Et les femmes, un dogme leur interdirait-il d’être consacrées ?

Les protestants ont réglé la question : les femmes peuvent être pasteurs et évêques. Pour ce qui concerne les deux autres grandes religions, les femmes imams ou rabbins sont encore très rares et n’apparaissent que dans de rares “communautés” marginales.

Dans les sociétés occidentales, les femmes sont pourtant et désormais admises partout, la parité est même de mise. Les bastions les plus machistes ont cédé : l’Académie, Polytechnique, Saint-Cyr, la Patrouille de France… Les Églises (à l’exception de l’Église protestante) seraient-elles les derniers des mohicans, et ce en dépit des lois prohibant toute discrimination en raison du sexe ?

Quand verrons-nous madame le curé, ou madame le rabbin, ou encore madame l’imam sur le parvis du temple… en compagnie de sa femme ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut