Le maire de Lyon, Grégory Doucet / (Photo by JOEL SAGET / AFP)

Présidentielle : le maire de Lyon, Grégory Doucet soutiendra "sans réserve la personnalité qui émergera de la primaire de l’écologie"

La présidentielle, c'est déjà demain. En avril 2022. Au mois de septembre 2021, quatre candidats sont en lice lors de la primaire des écologistes pour désigner leur candidat à la présidentielle. Le maire de Lyon, Grégory Doucet, appelle déjà la personnalité qui sera choisie à ne pas avancer seule.

Ils sont quatre, quatre candidats à la primaire des écologistes pour l'élection présidentielle : Sandrine Rousseau, Delphine Batho, Eric Piolle et Yannick Jadot. L'élection aura lieu au mois de septembre 2021.

Fraichement élus à la têtes de municipalités en 2020, les maires écologistes de Lyon, Strasbourg, Besançon, Poitiers et Bordeaux annoncent, dans une tribune au Monde, qu’ils soutiendront "sans réserve la personnalité qui émergera de la primaire de l’écologie".

"De l’avis unanime de la communauté scientifique, nous entrons désormais dans la « décennie critique ». Les prochaines échéances électorales nationales représenteront donc « le dernier mandat pour le climat ». Face à cet enjeu historique, et au constat qu’aucun gouvernement français n’a su se montrer à la hauteur, une présidence écologiste s’impose", expliquent les maires, et notamment donc le maire de Lyon, Grégory Doucet.

Les écologistes le savent, la présidentielle ne leur a jamais souri. Pour le moment. Pour 2022, encore, ils sont à la traîne dans les sondages. "Face à l’hyperpersonnalisation de la fonction présidentielle, face au mépris des aspirations citoyennes qu’elle incarne aujourd’hui, la personne qui portera la candidature écologiste proposera un changement de paradigme : ne pas avancer seule, mais entourée d’une équipe forte, composée de personnes engagées pour le climat et la biodiversité, la justice sociale, le renouveau démocratique, la transition de l’économie...", concluent Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg ; Grégory Doucet, maire de Lyon ; Pierre Hurmic, maire de Bordeaux ; Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers et Anne Vignot, maire de Besançon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut