@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Près de Lyon : 300 personnes vaccinées dans le centre dédié aux professions prioritaires

Un centre éphémère avait ouvert ce week-end à Saint-Priest suite aux annonces de Jean-Castex sur les créneaux de vaccination à réserver aux professionnels prioritaires. Cette opération n'a pas eu l'effet escompté avec seulement 300 injections sur ces deux jours.

Le centre de formation sapeurs-pompiers de la métropole de Lyon et du Rhône (SDIMIS) a ouvert ses portes ce week-end pour une opération de vaccination destinée aux professions prioritaires. Mais elle n'a pas eu l'effet souhaité. Sur les 1500 doses anticipées, 300 ont été administrées a indiqué ce lundi BFM Lyon.

Monté dans l'urgence pour répondre aux annonces de Jean Castex sur l'ouverture de créneaux pour certains professionnels, ce centre, contrairement à celui du Parc OL ( où 4200 personnes ont été vaccinées en tout samedi et lundi) à fait un flop.

Défiance envers le vaccin AstraZeneca

Cela est dû notamment à la différence de vaccin entre les deux lieux. Au stade, Pfizer était utilisé tandis qu'à Saint-Priest, seul AstraZeneca était disponible. "AstraZeneca ? Il faut rappeler que c'est une vaccination qui donne de bons résultats. Le covid-19, c'est à peu près 300 décès quotidiens en France. Et le nombre d'effets secondaires graves est relativement modeste avec ce vaccin : 15 formes graves sur 430 000 vaccinations dans la région", a rappelé Jean-Yves Grall, directeur de l'ARS, dans notre émission "6 minutes chrono".

L'autre vecteur pouvant expliquer ce résultat est le manque de communication. BFM Lyon rapporte en effet que plusieurs personnels concernés par ces créneaux ont été prévenus trop tardivement de cette campagne.

Faire défiler vers le haut