PREMIER MUR VEGETAL A LA CROIX-ROUSSE

Une structure métallique de 2 mètres de haut sur 3 de large, constituée de casiers métalliques, autogéré par une alimentation photovoltaïque. Les plantes prospèrent dans un mélange de tourbe, de fibres de coco et de perlite. C'est une première pour la ville de Lyon qui lance un plan de revégétalisation des espaces. Un cylindre entier du centre d'échanges de Perrache devrait suivre en septembre. Puis un mur par arrondissement. Puis sans doute des toitures, des terrasses, des murs de batîment. Première aussi du côté de l'entreprise lyonnaise Canevaflor qui a déjà vendu l'idée à Paris, Monbéliard et développe des projets similaires à Lorient, Toulouse.

Trois questions à Pascal Peleszezak, pdg de Canevaflor

Un mur végétal, qu'est-ce que c'est ?
C'est un jardin vertical. Les villes manquent de place au niveau du foncier, d'où l'idée de jardins suspendus. Celui-ci est mobile. Il y en aura une quinzaine sur Lyon. On peut les rassembler, comme par exemple pour agrémenter un chantier disgracieux, ou les disperser. Nous ne fabriquons que la structure, c'est le talent des jardiniers qui fait le reste, c'est pourquoi nous parlons de murs d'expression végétale.

Quel intérêt pour les villes ?
D'abord la bioclimatisation. Couvrir les surfaces comme les murs, les toits, le goudron permet d'éviter la réverbération du soleil. En été, un toit peut monter jusqu'à 50°. De plus sous la chaleur les végétaux transpirent ce qui crée un effet rafraîchissant. Ils améliorent aussi la qualité de l'air. Ils captent des polluants. Enfin ils peuvent permettre d'isoler contre les bruits de la circulation.

Comment ça marche ?
Le mur est une structure métallique de 30 cm d'épaisseur avec des caissons. Il comporte des cellules photovoltaïques qui alimentent une pompe. Il a ses propres réserves d'eau et n'a pas besoin d'être arrosé. Il y a un système d'aspiration à l'intérieur du mur pour faciliter le recyclage de l'air.

à lire également
Hop! avion
Abandonnée depuis deux ans et demi par rapport à son coût pour les collectivités, la liaison entre l'aéroport de Lorient-Bretagne-Sud et celui de Lyon redémarre avec la filiale low-cost d'Air France. Les entreprises et élus du Morbihan se sont battus pour son retour et ont fini par l'emporter. Juste après l'annonce par le gouvernement de […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut