Kamel Kabtane et François-Noël Buffet © Tim Douet

Pour la mosquée de Lyon, le rapport Montaigne "divise les Français"

Mercredi soir, le recteur de la mosquée de Lyon a réagi suite à la publication du rapport de l'Institut Montaigne intitulé "La fabrique de l'islamisme". Pour Kamel Kabtane, "ce rapport divise les Français".

À la mosquée de Lyon, le rapport de l'Institut Montaigne, rédigé par Hakim El Karoui,  sur "La fabrique de l'islamisme" ne passe pas. Ce dernier fait plusieurs propositions pour lutter "contre "l'idéologie islamiste", comme taxer les produits halals pour financer le culte musulman, encadrer la formation de cadres religieux, voire la construction de mosquées, ou bien encore faciliter l'apprentissage de l'arabe à l'école.

Mercredi soir, le recteur de la mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a tenu à réagir. Dans un communiqué, il dénonce un rapport qui "divise les Français", "En prenant pour prétexte la lutte contre l’Islamisme, ce rapport au contour incertain et aux objectifs hasardeux, montre combien ses promoteurs ,qui, au mépris des règles déontologiques, tentent de jeter le discrédit sur la communauté musulmane et ses représentants. Cette vision nous inquiète et nous laisse à penser, que les travaux qui ont lieu aujourd'hui dans les préfectures de France contredisent les projets de Mr. El Karoui et consorts." Kamel Kabtane en appelle ainsi à l'unité : "Pour nous, la seule lutte qui vaille aujourd'hui pour lutter contre l’Islamisme, c'est celle qui associe tous les français pour construire une France qui rassemble, une France juste et fraternelle. C’est pourquoi, nous en appelons au Président des la République, garant des institutions de la République et de la dignité de tous les Français, et lui demandons d’être aussi à l’écoute de tous ceux qui, sur le terrain, œuvrent pour donner au vivre ensemble tout son sens". Ce rapport de 617 pages vient juste d'être remis à Emmanuel Macron.

 

à lire également
Pas d'image
Le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, et son homologue de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, rendent hommage aux victimes et au "geste héroïque" du gendarme Arnaud Beltrame.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut