Pollution de l'air aux particules fines : à Lyon, l'alerte est levée ce vendredi

La préfecture du Rhône a décidé jeudi d’activer le niveau "information-recommandation" à cause d’un épisode de pollution de l’air aux particules fines de type combustion dans le bassin lyonnais et le nord-Isère. Cette alerte est levée ce vendredi.

Les feux allumés pendant la nuit de mercredi à jeudi par les arboriculteurs pour tenter de sauver leurs récoltes menacées par le gel ont généré un important voile de pollution sur la vallée du Rhône. "Le phénomène est très spectaculaire et a rarement été aussi évident", explique Marie-Blanche Personnaz, directrice de l'organisme de surveillance de la qualité de l'air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, à l'AFP. "Il est visible jusqu'à Lyon où la couche de crasse se voit bien", poursuit-elle.

La filière viticole rhodanienne a été très fortement touchée par l'épisode de gel de la nuit de mercredi à jeudi dans la région. La récolte 2021 est déjà compromise. Certaines parcelles sont presque entièrement touchées.

Le vent du sud disperse les polluants

Philippe Pellaton, président d’Inter-Rhône : "Nous savons déjà que certains secteurs ont été touchés dans leur intégralité. Nous ne pourrons mesurer l’impact réel de cet épisode de gel que dans les prochaines 24 à 48h", expliquait-t-il jeudi. "Je pense sincèrement à tous les vignerons durement atteints par cet épisode de gel sans précédent".

"Vendredi 09 avril, les températures devraient remonter, écartant le risque de gelées nocturnes pour la nuit prochaine, et un vent de sud soutenu permettra la dispersion des polluants atmosphériques", souligne Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes. L'alerte pollution a été levée ce vendredi pour la Préfecture.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut