Cardinal Philippe Barbarin
© Tim Douet

Plus de 70 000 personnes demandent la démission du cardinal Barbarin

Le cardinal Barbarin, qui a tu les agressions sexuelles commises par plusieurs prêtres sur des jeunes mineurs, est aujourd’hui visé par une pétition qui l’incite à quitter ses fonctions de cardinal et d’archevêque de Lyon.

Les scandales de pédophilie au sein de l’Eglise continuent d’ébranler le monde entier. Le cardinal Barbarin, primat des Gaules, est visé par une pétition qui l’incite à démissionner, signée à déjà plus de 70 000 reprises. Pour cause, le silence dans lequel s’est muré le cardinal lors des accusations d’agressions sexuelles portées par d’anciens scouts à l’encontre du père Preynat. L’association La Parole Libérée, qui lutte pour la reconnaissance d’agressions sexuelles commises par des membres de l’Eglise, a mis en ligne cette pétition à la suite de la lettre ouverte du Père Vignon au cardinal Barbarin.

Dans cette lettre, le prêtre Pierre Vignon interpelle le prélat : "En tant que simple prêtre, heureux de l’être, je ne peux considérer comme suffisante la démarche de jeûne et de prière, même si elle est très importante. Elle demande à être suivie d’effets concrets. Puisque notre Pape en appelle à toute l’Eglise pour intervenir dans cette crise [récemment, un nouveau scandale secouait les Etats-Unis, où des milliers de mineurs étaient victimes d’agressions sexuelles commises par des membres de l’Eglise, en Pennsylvanie] pour ma part, afin de ne pas être considéré comme votre complice, je me lève pour affirmer ouvertement ce que je pense déjà depuis longtemps et dont je vous avais fait part de façon privée. Je vous demande donc publiquement et sans détour de donner votre démission de cardinal et d’archevêque de Lyon dans les plus brefs délais", peut-on lire sur la pétition.

Le cardinal Barbarin avait déjà évoqué avec le Pape son éventuelle démission, que le Pape n’avait pas jugé nécessaire. En visite à Dublin ce week-end à l’occasion de la rencontre mondiale des familles, le Pape François évoquera les exactions commises par des membres de l’Eglise. L’archevêque de Lyon devrait être présent à ses côtés pour cette rencontre mondiale.

à lire également
Alors que la conférence des évêques de France se tient ce week-end à Lourdes, l'association lyonnaise, La Parole libérée, qui a refusé d'y participé, doute de la volonté de l'Eglise catholique française de tout mettre en oeuvre pour éradique la pédophilie de ses rangs. La mise à l'écart du père Vignon il y a quelques jours est perçue comme un signal terrible. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut