Plus de 400 détenus transférés de Lyon à Corbas

Ce transfert est considéré comme le plus important jamais réalisé en France. Il doit se terminer ce dimanche, en début de soirée.

Il est 4h30 quand les premiers autocars et fourgons de l'administration pénitentiaire quittent les insalubres prisons de Perrache. 15 kilomètres sont à parcourir pour rejoindre la nouvelle maison d'arrêt de Corbas, dans la banlieue est de Lyon. A raison de 16 détenus par convoi, le transfert se fait au compte-gouttes pour des raisons évidentes de sécurité.

Si la route n'a pas été coupée, juste déviée dans le périmètre des deux prisons, chaque convoi circule sous haute escorte. Elle se compose d'un fourgon ou car cellulaire précédé et suivi par des motards et deux camions d'intervention de la gendarmerie. Dans le ciel, un hélicoptère militaire assure une surveillance. Au total, près de 300 hommes sont mobilisés : gendarmes, CRS, policiers, pompiers, surveillants et personnels de la DDE et des membres des ERIS (les équipes d'intervention de la Pénitentiaire ).

Selon Denis Perrin, directeur interrégional de l'administration pénitentiaire, le " transfert s'est déroulé sans incident ". Il fait part toutefois de deux détenus qui " ont manifesté leur refus " de monter dans les véhicules. Ce qui a nécessité une intervention des ERIS.

Le directeur de la Pénitentiaire ajoute que " tout est fait pour les recevoir ". " Nous disposons avec la maison d'arrêt de Corbas d'un outil extraordinaire : douche et interphonie dans les cellules. Mais aussi des ateliers pour le travail et des salles de sport ".

Cet enthousiasme n'est pas unanimement partagé. Notamment par les surveillants. Un mouvement de grève national est prévu pour demain lundi, à l'appel des trois principaux syndicats (UFAP, FO et CGT). Ils demandent une amélioration de leurs conditions de travail. Pour Corbas, en particulier, ils protestent contre les suppressions de postes.

A lire aussi : Corbas : la nouvelle prison déjà dépassée  ?
A consulter également notre dossier spécial sur les prisons de la région lyonnaise
lien

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut