Touraine
© Tim Douet

Plan anti-tabac : “un pas en avant” pour Jean-Louis Touraine

La loi de santé publique présentée ce jeudi par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a été accueillie avec satisfaction par le député du Rhône Jean-Louis Touraine, qui a depuis longtemps fait de la lutte contre le tabagisme son cheval de bataille.

Alors que l’augmentation du prix du paquet de cigarettes semblait le levier préféré des gouvernements successifs pour lutter contre le tabagisme, le pack de mesures anti-tabac présenté ce jeudi par Marisol Touraine, ministre de la Santé, attaque sur d’autres fronts.

Parmi les mesures envisagées, l’instauration d’un paquet de cigarettes neutre (même forme, même taille, même couleur…). Un pas en avant bénéfique, pour le député du Rhône Jean-Louis Touraine, qui avait déjà soumis cette proposition sous le gouvernement Fillon et qui en est encore à l’origine cette fois-ci. "J’accueille ces mesures avec satisfaction, d’autant plus qu’au-delà de l’instauration des paquets de cigarettes neutres, qui est la plus souvent mentionnée dans les médias, il s’agit d’un véritable plan, avec tout un panel de mesures qui vont dans le bon sens",explique-t-il.

Des lieux publics extérieurs non fumeurs ?

Sont également annoncées l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans, l’interdiction du vapotage dans certains lieux publics ou encore l’interdiction de fumer dans les aires de jeux pour enfants.

Ne plus pouvoir fumer dans certains lieux publics à ciel ouvert, c’est une idée qui avait déjà germé dans l’esprit de Jean-Louis Touraine il y a quelques années. Instaurer des zones non-fumeurs sur les berges du Rhône, ou bien au parc de la Tête-d'Or avait été envisagé par l’ancien premier adjoint à la Ville de Lyon.

Les fabricants de cigarettes vent debout

L’annonce de ces mesures a entraîné une levée de boucliers de la part des fabricants de cigarettes, qui menacent de déposer une plainte pour atteinte à la propriété intellectuelle. "Si les fabricants de tabac entendent porter plainte, qu’ils le fassent. Nous verrons comment le public accueillera cette plainte pour défendre un produit qui tue autant de personnes chaque année", lance Jean-Louis Touraine.

Repenser l’activité des buralistes

Autre problème soulevé par ce plan anti-tabac, l’avenir des buralistes, qui craignent de voir fondre un peu plus leurs revenus. Pour Jean-Louis Touraine, c’est surtout l’occasion de repenser d’une manière générale leur domaine d’activité : "Les buralistes, c’est normal qu’ils s’inquiètent. La vraie question, c’est comment faire en sorte que leurs revenus ne soient pas aussi dépendants du tabac. Il faut leur trouver d’autres sources de revenus, d’autres domaines d’activité qui viennent compenser les pertes liées à la vente de tabac."

à lire également
Nommé ministre de la Santé à la veille de l’épidémie de coronavirus, Olivier Véran se retrouve aujourd’hui à gérer la plus grave crise sanitaire depuis plus d’un siècle en France. Une mission dont le conseiller régional grenoblois s’acquitte jusqu’à présent avec un sérieux et une pédagogie salués.
Faire défiler vers le haut