Petit Paumé : la fausse citation d'Anders Breivik qui ne passe pas

"J'aime bien les îles, il n'y a pas moyen de fuir", cette fausse citation du tueur de masse Anders Breivik, imprimée à la page 277 du Petit Paumé version 2019, a choqué plusieurs lecteurs.

C'est à l'origine une citation de Patrick Weber, "J'aime bien les îles, il n'y a pas moyen de fuir". Dans Le Petit Paumé version 2019, elle est attribuée à Anders Breivik, tueur de masse norvégien qui a assassiné 79 personnes sur l’île d'Utøya le 22 juillet 2011. Ces mots imprimés en gros en haut de la page 277 ont choqué plusieurs lecteurs qui n'ont pas manqué d'interpeller les étudiants de l'EM Lyon derrière le Petit Paumé sur les réseaux sociaux. L'un de ces lecteurs a contacté Lyon Capitale, s’interrogeant sur l'humour "d'un Petit Paumé dépourvu de toute humanité". Plusieurs (fausses) citations illustrent cette nouvelle édition, avec plus ou moins d'humour. Les plus attentifs relèveront page 309, "J'ai un super concept on va noter le physique des filles en ligne, Mark Zuckerberg (comme quoi)". Cette citation renvoie à la fois au début de Mark Zuckerberg avant Facebook, mais aussi à la polémique cet été qui a touché l'EM Lyon sur la présence d'un fichier où le physique des étudiantes était noté (lire ici).

Contacté par Lyon Capitale, sur la fausse citation d'Anders Breivik, l'équipe du Petit Paumé a apporté sa réponse : "Il ne s'agit en aucun cas des propos d'Anders Breivik comme l'intégralité des citations que vous trouverez en début de chaque rubrique, mais cela correspond au ton général du guide de rappeler, parfois avec cynisme, les travers de notre époque. Ces propos ne sont évidemment pas à prendre au premier degré. Loin de nous l'idée de faire l'apologie d'une idéologie ou d'un acte aussi nauséabond, bien au contraire", avant de compléter : "Depuis 50 ans, Le Petit Paumé mise sur un humour plus ou moins osé et adopte une plume légère, souvent avec succès, parfois aussi de manière moins réussie. Nous reconnaissons ici que cette touche d'humour n'était pas appropriée. Si nous vous avons blessé, nous vous prions d'accepter toutes nos excuses. Ce n'était pas notre intention". Après la pétition visant Le Petit Paumé contre la présence d'animaux lors du lancement place Bellecour, et celle de la citation, les étudiants de cette promotion vont finir par devenir des experts en communication de crise.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut