Père Noël : ce qu'il faut dire aux enfants

Pédopsychiatre à Lyon, Yves Boudart estime important d'être attentif à l'enfant pour ne pas le brutaliser avec une révélation soudaine sur la non-existence de leur barbu préféré. Pas besoin de se déguiser : selon le médecin, le père Noël n'a pas besoin d'être représenté pour habiter leur imaginaire.

Lyoncapitale.fr : Comment un enfant qui croit au père Noël tout d'un coup n'y croit plus ?

Dr Yves Boudart : Cela ne survient pas tout de suite. Ce doute s'insinue généralement entre la grande section de la maternelle et l'entrée au CP. Cela surgit progressivement, quand le petit découvre des cadeaux mal cachés dans l'armoire ou quand il discute avec d'autres enfants qui n'y croient plus. Mais il ne tient parfois pas à prendre conscience de ce doute. A 5 ou 6 ans, on peut parfaitement faire cohabiter plusieurs vérités dans sa tête. C'est comme pour la fameuse question 'Comment naissent les bébés ?' : il est possible de faire coexister sa théorie avec celle de ses parents. Un enfant peut croire au père Noël et ne pas y croire.

Pensez-vous que les parents ont raison d'entretenir cette croyance ?

Bien-sûr. Je ne veux pas donner de leçon de vie mais je crois que partager ces mythes avec eux, c'est important. Souvent les enfants sentent qu'il y a une connivence tranquille entre la partie d'eux qui veulent y croire et les parents qui souhaitent qu'ils y croient. Beaucoup sont ensuite reconnaissants d'avoir rêvé. C'est un lieu de relation qui est structurant.

Les parents doivent-ils à un certain âge avouer aux enfants que le père Noël n'existe pas ?

Il faut être attentif à ce que dit l'enfant. Les parents sentent bien s'il a envie d'y croire tout en émettant des doutes. Et s'il doute vraiment, il ne faut pas lui mentir en le prenant pour un crétin. Il est possible pour eux de lui renvoyer la question, sur le mode 'et toi, qu'est-ce que tu en penses ?'

Peuvent-ils être perturbés par la prolifération des pères Noël, dans les magasins, au bureau des parents... ?

Personnellement je déteste ça. Certains enfants ont d'ailleurs peur de ces faux pères Noël. Le plus souvent, ils ne sont pas faits pour eux mais pour vendre quelque chose.

Que pensez-vous des parents qui se déguisent en pères Noël ?

Je ne le conseille pas. Un mythe n'a pas de représentation réelle. C'est important de laisser un espace entre la réalité et le mythe. C'est un peu comme un adulte qui adore un livre et qui est déçu par son adaptation cinématographique.

à lire également
Dessin rubrique Education 793 © Isacile
Votre enfant a changé de comportement, il se met à dire des gros mots, multiplie les bêtises, devient agressif avec vous, néglige son travail scolaire… Il est peut-être sous l’emprise d’un copain ou d’une copine et se laisse influencer jusque dans ses moindres faits et gestes. Peut-on prévenir ce genre de situation et comment réagir ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut