Sophie Malet-Banchet, responsable du service recrutement chez Fiducial

Pénurie de candidats dans le tertiaire, le secteur comptable impacté

Sophie Malet-Banchet, responsable du recrutement chez Fiducial et Fleurine Laubier, manager à Pole Emploi Lyon sont les invitées de 6 mn chrono.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a accentué la pénurie de matériaux et de produits. Tous les secteurs font face à une pénurie d'emplois et le nombre de candidats à l'embauche s'est accentué.

Si, traditionnellement, le BTP, la restauration ou l'industrie sont des secteurs fortement impactés, les secteurs tertiaires quant à eux échappent à cette carence d'emplois. La crise est passée par là et le tertiaire est désormais  touché.

C'est notamment le cas de la filière comptable à laquelle Lyon Capitale s'est intéressée, l'un des leaders européens et mondiaux de l’expertise comptable, Fiducial (actionnaire de Lyon Capitale) étant installé à Lyon.

"La comptabilité ouvre beaucoup de portes"

Sophie Malet-Banchet, directrice du service recrutement chez Fiducial, leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs , cherche une trentaine de postes à bac +2. En vain.

Déficit d'image ? "La comptabilité a peut-être une image un peu vieillotte, certains peuvent penser que c'est un métier un peu routinier, vieillissant. Nous cherchons à ce que la comptabilité soit un socle pour comprendre un certain nombre de métiers. Ça ouvre beaucoup de portes. C’est la base, ce sont les gammes en fait."

Fleurine Laubier, manager à Pole Emploi Lyon

Et d'expliquer que des reconversions sont également possibles : "nous prenons leur passé professionnel, nous les formons à ce socle comptable indispensable et, en mêlant les deux, les candidats peuvent être très pertinents pour occuper des postes."

Il suffit d'aller jeter un œil aux offres de métier "comptable" sur le site de Pole Emploi : 49 000 à l'échelle nationale et un peu plus de 8 000 en Auvergne-Rhône-Alpes. "Des offres, il y en a, des candidats, nous en avons inscrits à Pole Emploi... Mais il faut aller les chercher pour leur donner envie d'aller vers cette filière." reconnaît Fleurine Laubier, manager à Pôle Emploi à Lyon.

"Adhérer à une culture d'entreprise"

Chaque agence est dotée d'un service aux entreprises avec des conseilles dédiés. Les entreprises peuvent contacter Pôle Emploi en direct. "On travaille aussi beaucoup sur les aspects de marque employeur car donner envie d'aller sur un métier c'est aussi de donner envie d’adhérer à une culture d'entreprise."

C'est là que Pole Emploi est intéressant à la fois pour les entreprises et pour les demandeurs d'emplois. L'entreprise vient à Pole Emploi présenter ses métiers ; si un candidat est intéressé, des échanges plus individuels sont organisés. A terme, un parcours de formation peut être mis en place pour adapter les compétences de la personne au poste qu'il va occuper au sein de l'entreprise.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut