élèves école primaire
©Charlotte Santana

Pédophilie à Villefontaine : 10 nouvelles victimes de Vénissieux

L’affaire remonte à 2016. Un directeur d’une école de Villefontaine agressait sexuellement les élèves lors « d’ateliers du goût », où il leur imposait des fellations. Une soixantaine d’enfants avait été victime du directeur. Une dizaine d’autres sont aujourd’hui ajoutées à la liste selon Le Progrès.

Les enquêteurs chargés de l’affaire ont pu, grâce à des disques durs et autres objets de stockage, retrouver huit autres victimes du directeur pédophile. Les huit victimes sont originaires de Vénissieux. Selon Le Progrès, c’est l’épouse de l’agresseur qui a retrouvé les objets de stockage cachés dans le double toit de la maison. Le Procureur de Grenoble avait annoncé l’année dernière que 512 000 photos et 11 000 vidéos pédopornographique avaient été retrouvées dans les supports de stockage. Le directeur avait enseigné dans une école de Vénissieux de 2001 à 2008 avant d’être muté en Isère.

Victimes en détresse et agresseur décédé

Le directeur pédophile s’est suicidé en prison, et ne pourra donc pas être jugé. Selon Le Progrès, une procédure afin de faire reconnaître la responsabilité de l’Etat serait envisagé. Condamné en 2008 pour avoir téléchargé des images pédopornographiques, sans pour autant avoir été interdit d’exercer auprès des enfants, l’agresseur n’a pas laissé de souvenir à toutes ses victimes. L’avocat d’une des dernières victimes retrouvées explique que sa cliente, qui avait effacé de sa mémoire les actes odieux du directeur. La victime serait aujourd’hui dans une « difficulté psychologique extrême », après avoir été confronté aux images de l’agression subie lors de sa convocation chez les enquêteurs.

à lire également
Le père Pierre Vignon, en septembre 2018, à Saint-Martin-en-Vercors © Tim Douet
L'association La Parole Libérée a délivré les mots des victimes d'actes pédophiles dans le diocèse de Lyon. Mais aussi ceux d'un prêtre niché dans les hauteurs du Vercors. Dans une lettre ouverte, Pierre Vignon a exhorté le cardinal Barbarin à démissionner et à prendre acte de ses erreurs. Rencontre avec ce religieux du maquis nommé juge au tribunal ecclésiastique de Lyon, résistant contre la racine des abus : le cléricalisme.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut