Traitement en chimiothérapie au Centre Léon Bérard ©Marie Laure Lucas

"PAS à PAS" contre le cancer : 31 500 euros pour le Centre Léon Bérard

Dans le challenge solidaire "PAS à PAS" qui aura duré une semaine, ce sont 31 500 euros qui ont été versés au Centre Léon Bérard pour la lutte contre le cancer.

9 entreprises (6ème Sens Immobilier, Advanced Accelerator Applications, Applied Materials France, Groupe SFC, Groupe SPI, Indra SAS, Iveco Bus, Rolls-Royce Civil Nuclear SAS, Vacancéol) et le Centre Léon Bérard s'affrontent depuis une semaine sur le challenge solidaire "PAS à PAS" en faveur de la lutte contre le cancer. Pour la première édition et à l'initiative de ce dernier, les plus de 1000 salariés ont pour objectif de "parcourir en équipe le plus de pas possible contre le cancer" et ainsi parcourir un maximum de kilomètres en une semaine grâce à l'application Kiplin.

"Le cumul de pas permettra de dépasser différents paliers donnant accès à une aventure ludique à l’intérieur du corps humain", explique le Centre Léon Bérard. Avant d'ajouter, "les participants seront sensibilisés tout au long de l’aventure sur la prévention des cancers." 

Faire de l'exercice malgré le confinement

Si la période est délicate pour faire du sport ou simplement sortir, ce challenge pousse les salariés à pratiquer une activité physique quelle qu'elle soit. En plus de faire du bien à son corps, ce challenge permet de sensibiliser un maximum de personnes à la lutte contre le cancer. Avec cette participation, les entreprises font un don pour la recherche et c'est ainsi que 31 500 euros ont été reversés au centre Léon Bérard. De l'argent qui permettra de :

"Mettre gratuitement à disposition de nos patients, un programme d’Activité Physique Adapté (APA) connecté via un parcours digital, inclusif et accessible au plus grand nombre. Ce programme sera développé par KIPLIN." 

"Financer un programme de recherche, intitulé EVAADE, dont l’objectif est de développer l’APA auprès des enfants et jeunes adultes, atteints d’hémopathie malignes et non malignes hospitalisés en chambre stérile. Grâce à l’installation de vélos connectés dans leur chambre, ce programme permettrait d’influer sur le niveau d’APA, de rompre la sédentarité et de développer l’activité de ces enfants qui ne peuvent pas sortir de leur chambre."

Le centre Léon Bérard a été le premier centre à proposer le programme d'Activité Physique Adapté à ses patients. Ce dimanche 6 décembre marque la dernière journée de ce challenge solidaire.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - dim 6 Déc 20 à 13 h 33

    J'invite les lecteurs de cet article a se projeter dans un système économique où il n'y a plus les contraintes des budgets pour avoir des chercheurs et du matériel.
    Car combien de chercheurs restent sur le carreau faute de financement ?

    Et l'article parle aussi du côté des malades : mettre en accès libre des moyens de lutter.
    L'humanité doit avancer réellement au lieu de s'enfoncer dans la destruction et l'empoisonnement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut