Manif pollution Tunnel CXR © Tim Douet_145
Manifestation devant l’école Michel Servet à Lyon 1er © tim douet

Particules fines : 9 jours de dépassements à Michel Servet

Manif pollution Tunnel CXR © Tim Douet_156 ()

Manifestation devant l'école Michel Servet à Lyon 1er © tim Douet

Concernant la pollution aux particules fines (PM10) relevée dans la cour de l'école Michel Servet à Lyon 1er, Air Rhône Alpes nous a transféré, comme promis, les relevés enregistrés ces derniers mois sur la sonde installée à la sortie du tunnel de la Croix-Rousse, près de l'école.

Concernant les moyennes journalières enregistrées de septembre 2013 à janvier 2014 : "il y a eu 9 dépassements sur la station Croix-Rousse Tunnel. A titre de comparaison, sur la même période, il y a eu 13 dépassements sur la station Lyon Centre et 23 dépassements sur la station A7 Sud Lyonnais", précise Air Rhône Alpes.

35 jours de dépassements autorisés par an

Mercredi 12 février, les parents de l'école Michel Servet ont manifesté place Chazette à Lyon 1er dénonçant "[des] niveaux de concentration de particules fines [oscillant] régulièrement entre 75 et 100 µg/m3" dans la cour de l'école, "soit le double de la valeur admise selon une directive européenne de 2008".

L'organisme de surveillance de la qualité de l'air précise que "pour les particules, la valeur réglementaire pour la protection de la santé s'examine sur les niveaux en moyennes journalières (calculées en faisant la moyenne des valeurs horaires d'une journée)". Ces moyennes journalières ne doivent pas dépasser "50 µg/m3 en moyenne journalière plus de 35 jours par an", selon la réglementation européenne de 2008.

Un maximum 74 microgrammes/m3

A la lecture des relevés envoyés par Air Rhône Alpes, il apparait que les neuf moyennes journalières de dépassement enregistrées ces sept derniers mois (du 31 août au 11 février), depuis la réouverture du tunnel ont atteint les valeurs suivantes : 71, 69, 66, 58, 74, 64, 73, 59 et 59 microgrammes/m3.

"Pour déclencher un épisode de pollution aux particules fines sur le bassin lyonnais - Nord Isère, 22 stations de mesure sont concernées, certaines d'entre elles mesurant les niveaux de fond et d'autres (comme la station Croix-Rousse Tunnel) les niveaux à proximité du trafic", précise Air Rhône-Alpes. "L'arrêté inter-préfectoral de gestion des épisodes de pollution en Rhône-Alpes prend en compte l'ensemble de ces niveaux pour évaluer si le seuil de 50 µg/m3 est dépassé en moyenne journalière, en appliquant des coefficients de pondération (2/3 pour les stations de fond et 1/3 pour les stations trafic)".

Pour consulter et exporter les données sur qualité de l'air sur le site internet d'Air Rhône Alpes : cliquez ici.

Les propositions des candidats aux municipales

Enfin, pour répondre aux inquiétudes des parents, les candidats aux municipales du 1er arrondissement ont réagi ces derniers jours. Emeline Baume (candidate Europe écologie - Les verts) a proposé de réduire la pollution à la source, en réduisant le trafic automobile sous le tunnel de la Croix Rousse. Elle préconise "la construction d'une ligne de tramway de l’Île-Barbe jusqu'à Part-Dieu qui passerait sous le tunnel Croix Rousse" et la gratuité des transports en commun les jours de pics de pollution. Enfin, tout comme Nathalie Perrin-Gilbert, maire sortante affiliée au GRAM qui se représente, elle propose d'équiper la cour de l'école d'un mur végétal qui traiterait certains polluants et de filtres à particules fines, comme le souhaitent les parents d'élèves.

Manif pollution Tunnel CXR © Tim Douet_142 ()

Etienne Tête à la manifestation devant l'école Michel Servet © tim Douet
Manif pollution Tunnel CXR © Tim Douet_136 ()

Nathalie Perrin-Gilbert à la Manifestation devant l'école Michel Servet, Lyon 1er © tim Douet

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut