Oullins, 1re ville de la métropole de Lyon limitée à 30 km/h, et après ?

À Oullins, la limitation de vitesse normale est désormais à 30 km/h et l'exception à 50. Et si c'était le début de grands changements dans la ville, mais aussi sur la métropole ?

Vendredi 19 juillet, les caches ont été enlevés des panneaux "Zone 30" à Oullins. Les marquages au sol sont omniprésents, difficile de passer à côté pour les usagers de la route : Oullins est la première ville entièrement limitée à 30 km/h de la métropole (50 devient l'exception). Lyon Capitale avait publié cette information dès l'été 2018, mais le projet est dans les cartons depuis bien plus d'un an. Pendant près de dix ans, les associations comme La Ville à vélo ou le collectif Valve ont milité pour la mise en place d'une telle mesure. La grande rue elle-même est en partie limitée à 30 km/h depuis 2013. La maire d'Oullins Clotilde Pouzergue a fini par accompagner la demande pour la rendre effective sur l'ensemble de son territoire.

Des arguments "massue"

"Quelques secondes gagnées ne valent pas la vie d'un enfant", assène Clotilde Pouzergue dans son discours inaugural, Ce n'est pas une mesure anti-voiture, il n'est pas question de faire culpabiliser qui que ce soit. Nous voulons initier une spirale positive. Une nouvelle station de métro va arriver à Oullins, il y a un formidable attrait pour notre ville, nous voulons continuer de préparer l'avenir".

Renforcer la sécurité des piétons, des cyclistes, mais aussi réduire les nuisances sonores, la pollution, aller vers une ville plus apaisée : les arguments en faveur de la "Zone 30" ne manquent. Le symbole est fort et le contexte est largement favorable sur cette commune. Les usages ont presque devancé la mesure puisque cela fait longtemps qu'on ne dépasse plus les 30 km/h dans certaines zones d'Oullins sans que des limitations soient forcément mises en place.

"Je préfère qu'on ralentisse des véhicules plutôt que de ne rien faire et qu'on nous reproche ensuite des accidents mortels, lance à son tour le président de la Métropole David Kimelfeld, La mesure qu'on a prise aura une incidence sur la santé publique, la qualité de l'air, mais aussi le taux d'accident et le bruit". Alors qu'il termine son discours, les voitures roulent encore pour quelques instants à 50 kilomètres-heure à quelques mètres de lui. Le soleil tape sur le public qui commence à prendre chaud. "Quand je vous parle de bruit, je ne suis pas sûr que vous m’entendriez sans micro. Quant aux réchauffements climatiques, il ne sera pas mis en doute par ceux qui sont ici aujourd'hui devant moi", s'amuse le président de la Métropole. Le ton est donné, mais après la zone 30 à Oullins, quelle va être la suite dans cette ville et le reste de la métropole ?

Et maintenant ?

À la rentrée, Lyon va expérimenter la piétonnisation un samedi par mois (lire ici). "Qui aurait pu imaginer il y a quelques années la piétonnisation en Presqu'ile ? On pourrait imaginer une grande rue d'Oullins piétonne un jour, il faut donner du temps au temps", embraye David Kimelfeld. Depuis plusieurs années, les associations réclament que cette même grande rue d'Oullins devienne un sens unique pour les voitures où seuls les piétons, bus et vélos auraient le droit de l'emprunter dans les deux sens. Interrogée sur cette idée, Clotilde Pouzergue ne ferme pas la porte catégoriquement : "On l'étudie, on est très prudent, le trafic pourrait se reporter sur des voies adjacentes qui sont minuscules. La grande rue c'est une départementale à l'origine, il n'est pas question qu'on sature les rues avoisinantes. On réfléchit à des aménagements de la grande rue pour l'apaiser, on va travailler sur d'autres rues ou la place Anatole France, là où le métro arrivera en 2023".

La date sera importante pour l'histoire d'Oullins, puisqu'en 2023, 80 % des habitants seront à moins de 15 minutes à pied d'une des deux stations de la ligne B. 24 000 passagers quotidiens sont attendus dans la future station Oullins Centre. Les usages devraient encore évoluer, tout comme la nécessité de végétaliser une ville qui reste très minérale. L'arrivée du métro B à Saint-Genis-Laval pourrait également faire baisser la circulation de transit dans Oullins. La question de la grande rue à sens unique pourrait bien s'inviter lors de la campagne des prochaines municipales. Quant aux villes qui voudraient passer entièrement en zone 30, "La métropole est à votre disposition dès demain" appuie David Kimelfeld. Définitivement, la mobilité sera l'un des sujets majeurs de 2020.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut