Nous sommes évidemment les meilleurs

Combien de fois n’avons-nous pas entendu ou lu au début d’un débat, d’un article, d’une interview : « nous avons la meilleure instruction publique », « notre médecine est la meilleure », « tout le monde nous envie notre régime social »…

Et pourtant.

Bien entendu, beaucoup de choses fonctionnent convenablement dans notre pays et mieux que dans d’autres : la plupart des trains arrivent à l’heure, chacun peut se procurer son quotidien préféré partout, les magasins sont approvisionnés…

Mais ce ne sont pas des constats intéressants, ces satisfécit ne font pas progresser. Le contentement de soi empêche de se remettre en cause, de rechercher en permanence l’amélioration et surtout de pratiquer l’innovation, d’inventer, de progresser.

Oublions que nous sommes les meilleurs, nous n’avançons plus, nous ne bougeons plus, nous reculons.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut