guignole et gnafron
©timdouet

Non, le préfet de Bretagne ne veut pas interdire Guignol !

guignole et gnafron ()

©timdouet

La préfecture de Bretagne a démenti... ce qui n’était qu’une blague potache.

Le 7 novembre, le préfet de Bretagne aurait demandé aux maires de sa région d'interdire toute représentation du célèbre spectacle lyonnais. En cause, le "comportement violent de Guignol vis-à-vis de la marionnette du gendarme", la préfecture préférant au vu du contexte éviter de "montrer un tel exemple d'agressivité vis-à-vis des forces de l'ordre aux enfants". Une telle "information" aurait eu de quoi mettre tous les bouchons de Lyon en ébullition. Mais il s'agissait d'un "fake", comme nous l'a confirmé la préfecture bretonne.

La blague est partie en réalité d'un site satirique breton, Ouestgramme, qui a plutôt bien réussi son coup puisque Libération s'est laissé prendre pour un temps, avant de confirmer son erreur quelques minutes plus tard avec humour via twitter.

Libé s'excuse sur Twitter avec humour de leur article sur Guignol

Compte twitter de Libé
à lire également
Alors que l’annonce du confinement et de l’arrêt des parloirs avait fait craindre l’implosion, les prisons ont progressivement retrouvé leur calme. Confronté à une surpopulation carcérale peu conciliable avec les mesures de protection face à la pandémie, plusieurs centaines de détenus ont bénéficié d’une libération anticipée en Auvergne-Rhône-Alpes. Confiner au risque d’imploser. Les prisons se […]
1 commentaire
  1. FOurs - 11 novembre 2014

    's'agissait d'un 'fake'' = vous manquez de vocabulaire en français ?!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut