Mobilisation modeste des enseignants à Lyon

Les enseignants du second degré étaient appelés par leurs syndicats à manifester contre la réforme du collège.

À Lyon, entre 550 (selon la police) et 800 enseignants (selon les organisateurs) ont manifesté sous la pluie dans les 3e et 7e arrondissements, ce jeudi après-midi. "C'est un peu moins qu'au mois de mai, concède Benoît Teste, secrétaire académique du Snes-FSU. Mais c'est plus que lors de notre deuxième manifestation de juin ! On sent chez les enseignants une dynamique de reprise de la mobilisation."

Le rectorat, cité par Le Progrès, annonce 17 % de grévistes dans les collèges, tandis que le Snes avance le chiffre de 40 %. Benoît Teste évoque également la présence de 100 manifestants à Bourg-en-Bresse et 200 à Saint-Etienne. "Notre but est désormais de mobiliser largement pour la manifestation nationale du samedi 10 octobre à Paris."

Les enseignants mobilisés contestent la réforme du collège – mise en œuvre par un décret paru avant l'été – initiée par le ministère de l'Éducation nationale, allant notamment vers davantage d'autonomie des établissements. Et s'inquiètent du contenu réel des formations qui leur seront proposées au fil de cette année pour démarrer la réforme à la rentrée 2016. "La nécessaire réforme du collège ne peut consister, pour être efficace, en un ensemble de mesures et dispositifs rejeté par ceux qui seront chargés de le mettre en œuvre", martèle le Snes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut