Mobilisation de parents d'élèves face aux antennes relais

Environ 70 parents et enfants venant de plusieurs écoles ( Victor Hugo (1er), école Lamartine, Commandant Arnaud (4ème)... une école de Rillieux) ont dénoncé l'implantation de ces antennes relais sur ou à proximité des écoles. Ils demandent que la ville applique le principe de précaution dans ce domaine : l'éloignement des antennes d'au moins 300 mètres et une limitation de la puissance des fréquences à 0,6 Volt/mètre. Des discussions ont déjà eu lieu entre le CLESA (Collectif Lyonnais Ecole Sans Antennes) et des représentants de la mairie. Les parents d'élèves attendent des décisions conséquentes et restent vigilants. Si rien n'est fait la rentrée risque d'être agitée.

Lire aussi :

http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=02&article=5822

http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=02&article=5821

http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=02&article=5823

à lire également
Nicolas Simiot © Antoine Merlet
À l’approche de la mobilisation du 5 décembre, Lyon Capitale a rencontré Nicolas Simiot, enseignant villeurbannais élu du syndicat SE-Unsa. Réforme des retraites, Gilets jaunes, Stylos rouges, laïcité, mais surtout rôle de l’école…, ce professeur des écoles au parcours atypique n’élude aucun sujet, bien décidé à ne pas attendre “que l’eau boue” pour réclamer que l’on “change de logique”. Notre entretien “Grande gueule” de décembre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut