Affiche du film documentaire “Les Accueillants”

Mineurs isolés étrangers : campagne nationale pour “les accueillants”

“La solidarité, ça peut être contagieux”, la réalisatrice Sylvie Perrin en est convaincue, qui organise le 18 février à la Comédie-Odéon une projection-débat de son documentaire “Les Accueillants”.

Que faire face à un adolescent qui reste dehors ? Alors que 50 000 mineurs isolés sont arrivés en France l’année dernière et que les structures de l’Aide sociale à l’enfance sont débordées par une situation sans précédent, beaucoup ont choisi d’ouvrir leur maison à ces jeunes en danger, devenant ainsi des “accueillants”. Réalisatrice d’un documentaire consacré à ce sujet (Les Accueillants, coécrit par le rédacteur en chef de Lyon Capitale, Raphaël Ruffier-Fossoul, et diffusé sur France 3), Sylvie Perrin a souhaité poursuivre son engagement en lançant, avec un des personnages du film, Véronique Petit, un site Internet, Lesaccueillants.org “L’idée, c’est que la solidarité ça peut être contagieux, dit-elle. Véronique a réalisé que, plus elle en parlait autour d’elle, plus cela donnait des idées aux gens qui comprenaient que ce n’est pas si compliqué d’accueillir. La plupart des accueillants agissent seuls et n’imaginent pas qu’ils sont en réalité très nombreux à le faire. Nous voulons faire ce site pour qu’ils puissent échanger entre eux, partager des expériences et même des astuces : comment gagner du temps dans les ambassades pour récupérer les papiers, comment accélérer la scolarisation… Et puis montrer aux politiques qu’il y a une masse de gens qui accueillent, partout en France, et qu’eux se saisissent pleinement de cette crise.”

“Une grande fresque de la solidarité”

Quand elles évoquent ensemble pour la première fois le projet, le délit de solidarité est encore en vigueur. Elles souhaitent que les accueillants écrivent “chacun un texte en disant : Je me dénonce”. “Après la décision du Conseil constitutionnel, qui fait que les accueillants sont moins menacés, on s’est dit qu’il fallait quand même mettre en avant ces témoignages et surtout qu’on puisse les recenser”, expose-t-elle. Très vite, des propositions de services leur arrivent, comme celles du graphiste Genaro Lopez, qui a fait réaliser le site par son agence, ou de l’équipe de la Comédie-Odéon, qui a mis à disposition sa salle. “On a déjà des relais à Paris et un peu ailleurs. L’idée, c’est que plein de gens s’en emparent, que des associations, des collectifs, des mairies organisent des projections du documentaire partout en France, ainsi que des shootings des accueillants et que se construise sur le site peu à peu une grande fresque de la solidarité”, poursuit Sylvie Perrin, qui envisage déjà cet été “une tournée dans une camionnette avec un vidéoprojecteur pour organiser des diffusions dans des villages et vraiment ouvrir des débats”. Car, “à la campagne, il y a plein de gens qui accueillent et ne le disent pas, et il y en a aussi plein qui sont contre et que le film pourrait ouvrir sur ce sujet”.


Lancement de la campagne nationale Les Accueillants – Lundi 18 février à 19h à la Comédie-Odéon (métro et parking Cordeliers)

Projection du film Les Accueillants (Cocottes Minute Production, primo-diffusion sur France 3 Auvergne-Rhone-Alpes en décembre 2018), suivie d’un débat et de l’ouverture du site Lesaccueillants.org (Facebook : lesaccueillants)

à lire également
Affiche du film documentaire “Les Accueillants”
La Comédie Odéon organise ce lundi 18 février une projection-débat du documentaire "Les Accueillants", soit la première étape d'une campagne nationale pour rassembler celles et ceux qui ont choisi de pallier le débordement des structures de l’Aide sociale à l’enfance en accueillant chez eux des mineurs étrangers isolés. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut