Bulletins vote élections
© Tim Douet

Métropole de Lyon : le tribunal administratif annule les élections municipales à Chassieu

La décision était attendue. Le rapporteur public du tribunal administratif de Lyon avait préconisé l'annulation de l'élection municipale de Chassieu. En juin 2020, Jean-Jacques Sellès avait été réélu, "à l'âge", maire de Chassieu. Il était arrivé à égalité parfaite au 2e tour (1285 voix chacun) avec sa concurrente Sylvaine Coponat. Cette dernière avait déposé un recours devant le tribunal administratifs pour des "irrégularités dans la campagne". L'élection municipale est annulée.

Après sa défaite sur le critère de l'âge, alors qu'elle était arrivée à égalité parfaite avec Jean-Jacques Sellès (1285 voix chacun) au 2e tour des municipales à Chassieu en juin 2020, Sylvaine Coponat avait déposé un recours devant le tribunal administratif pour des "irrégularités dans la campagne". Ont notamment été examinées plusieurs pièces dans le dossier, notamment la publication de trois bulletins spéciaux "flash covid" pendant la campagne électorale mais aussi la présence d'une tribune mal placée dans le bulletin municipal et des distributions de places de l'OL à des enfants.

Le tribunal administratif de Lyon annule ce mardi 2 mars les élections municipales de la commune de Chassieu."Le tribunal considère que la liste menée par le maire sortant a bénéficié irrégulièrement de la distribution de places pour des matchs de football et de la publication, entre les deux tours de scrutin, de numéros d’un bulletin d’information sur les mesures prises par la commune pour lutter contre la pandémie de Covid-19 ce qui a altéré la régularité du scrutin compte-tenu de l’absence d’écart entre les listes. Le tribunal annule donc l’élection et rejette le compte de campagne de la liste « Chassieu : mon seul parti » (la liste de Jean-Jacques Sellès)", explique le tribunal administratif de Lyon ce mardi.
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut