Métropole de Lyon : l'amusant arrêté du maire de Saint-Genis-Laval

La mairie de Saint-Genis-Laval a pris un arrêté portant sur l'extinction de l'éclairage public dans la ville plutôt... original.

Marylène Millet, la maire de Saint-Genis-Laval

Dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 septembre prochain, se tiendra l’édition 2022 de "La nuit est belle", dont le but est d'attirer l'attention sur les fortes nuisances de la pollution lumineuse et de sensibiliser un maximum de personnes à la préservation de la biodiversité nocturne et aux économies d’énergie pouvant être réalisées en éteignant toutes les lumières publiques.

Comme l'an passé, Saint-Genis-Laval participera à cette opération. Mayrlène Millet, maire de la ville l'a fait savoir en publiant un arrêté temporaire portant sur l' "extinction de l'éclairage public dans la nuit du 23 au 24 septembre dans le cadre de l'opération "La nuit est belle" ".

Un arrêté pour le moins un peu spécial car Madame le maire l'a tourné sur un ton humoristique.

Après avoir rappelé les incontournables et très formels articles du code civil, de l'environnement, lois et décrets, le style évolue dans le pittoresque, teinté de poésie.

Les fameuses formules qui précèdent l’exposé des motifs de l'arrêté sont ainsi énoncées : "Considérant qu'avoir la tête dans les étoiles n'empêche pas de garder les pieds sur terre;
Considérant que selon Victor Hugo, "La nuit on pense mieux, la tête est désormais moins pleine de bruits";
Considérant que la nuit porte conseil;
Considérant que la nuit aussi tous les chats sont gris;
Considérant que les pipistrelles sont des jolies demoiselles préférant le calme de la nuit aux bruits d'aujourd'hui;
Considérant que la faune nocturne ne s'égaye et batifole plus librement que lorsque la nuit tombe et reste sombre;
Considérant que conjuguer la qualité de vie aux économies est aujourd'hui un voeu pieu;"

La Ville de Saint-Genis-Laval éteindra toutes ses lumières publiques le temps d'une nuit (les forces de police municipale et la gendarmerie conservant la possibilité de demander "exceptionnellement" l'allumage des lumières "afin de sécuriser si besoin une opération urgente").

Lire aussi : Enquête. Un plan Lumière en demi-teinte à Lyon

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut