Chantier du T6 © Tim Douet

Métro, tramway, bus, funiculaire : ce que prévoient les écologistes dans la métropole de Lyon pour 2026

Le Sytral, le syndicat qui organise les transports dans l’agglomération lyonnaise, va adopter ce lundi son plan de mandat pour la période 2021-2026. Découvrez les nouvelles lignes qui vont être créées dans la métropole de Lyon.

Le comité syndical du Sytral se réunit ce lundi pour adopter le plan d'investissement en transports en commun de la période 2021-2026. Un plan dont le budget a été doublé pour atteindre 2,55 milliards. “L'objectif est de proposer des alternatives à la voiture individuelle. Pour que les utilisateurs gagnent du temps, mais aussi fassent des économies mensuelles”, a déclaré Bruno Bernard le président du Sytral et de la métropole de Lyon en ouverture de séance. Ce plan d'investissement s'inscrit dans un contexte particulier pour les collectivités locales, dont les subsides ont diminué à cause de la crise sanitaire. En 2020, la perte pour le Sytral a été pour le moment de plus de 100 millions d'euros. Pour financer ce plan de mandat, le Sytral compte sur une hausse de la contribution annuelle de la métropole pour atteindre 200 millions en 2026, par une demande de soutien de l'État, par une maîtrise des charges d'exploitation et par un recours à l'endettement qui fera passer la capacité de désendettement du syndicat à 8 ans en 2026 et 10 ans en 2030, contre 2,2 ans en 2019. 

Dans les faits que propose la nouvelle majorité ? 

Tramway

Quatre nouvelles lignes de tramway déjà pour un total de 25 km et 875 millions d'euros d'investissement.

  • La ligne T6 va être prolongée au nord entre Hopitaux Est et La Doua et en passant par le cœur de Villeurbanne. 
  • Une ligne T8 entre Bellecour et Part-Dieu reliée au T1. Des études vont être menées pour déterminer le terminus de T8 à la Doua ou Vaulx.
  • Une ligne T9 qui reliera La Soie et La Doua ou Charpennes selon les études. Cette nouvelle ligne desservira notamment le cœur de Vaulx-en-Velin et le quartier Saint-Jean à Villeurbanne.
  • Une ligne T10 entre Gare de Vénissieux et Gerland en passant par Saint-Fons.

Dès 2021, deux nouvelles dessertes vont être actives. Le T2 jusqu'à l'hôtel de région et le T7 jusqu'à Décines-OL Vallée Par ailleurs 40 rames de 43 mètres vont être écrêtées. 20 seront déployées en renfort de T2, T3 et T4. Ainsi la capacité de T2 va être augmentée de 30 % en 2025. Les 20 autres serviront aux nouvelles lignes.

Bus

Amélioration du réseau de bus

534 millions d'euros vont être investis pour le bus. Une nouvelle ligne de bus à haut niveau de service, la ligne Centre-Est, va être créée pour desservir Genas d'ici 2025. Elle passera par Lyon, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Bron et Chassieux. Deux nouvelles lignes express : la 10E entre Porte de Lyon et Gare de Vaise et la 15E entre Gare d'Yvours et Bellecour. Par ailleurs, le Sytral a identifié 10 corridors le long desquels 15 lignes vont être optimisées pour augmenter la fiabilité et la régularité. 

Durant le mandat, 400 bus électriques et gaz de ville vont être achetés pour renouveler près de 40 % de la flotte. Deux bus à hydrogène vont aussi être acquis pour une utilisation à titre expérimental. 

Funiculaire 

Une ligne de transport par câble va être créée d'ici fin 2025 entre Francheville, Sainte-Foy-lès-Lyon et Gerland. 160 millions d'euros vont être investis pour une ligne de 5,6 km. 7 à 8 stations seront desservies. Le temps de parcours prévu est de 20 minutes et entre 16 000 et 23 000 voyageurs jours sont attendus. Si rien n'est acté concernant la taille des cabines, l’hypothèse de petites cabines de 10/12 places, plutôt que de grandes bennes, est plutôt privilégiée. Sur la question du survol des propriétés privées, le Sytral est en train d'étudier le coût des compensations pour les riverains. 

Par ailleurs deux autres projets de liaison entre Rillieux-la-Pape et Grand Large et entre Caluire et Gare de Vaise seront étudiés durant le mandat. 

Métro

Concernant le métro enfin, il n’y aura pas de nouveaux travaux de métro durant ce mandat. Dès 2023 déjà le métro B sera prolongé jusqu'à Saint-Genis-Laval. Dans le même temps, des études vont être menées sur la faisabilité Lyon et Rillieux-la-Pape via un prolongement du métro B, d'un tronçon La Soie-Meyzieu par le Grand Stade via un prolongement du métro A, d’un métro E entre Part-dieu et Alaï et enfin d’un prolongement du métro D vers la Duchère. Si ces lignes ne sont actuellement qu’en étude, cela veut qu’aucune d’entre elles ne verra le jour avant 2035.

“Le Métro E c'est 1,4 milliard d’euros donc ça grèvera les investissements des deux mandats suivants. Par ailleurs, on ne peut pas faire une ligne sans discuter des autres alors que l'on n'a pas les moyens de tout faire. Il faut voir à l'échelle de l'agglomération ce qui est le plus pertinent pour le territoire. Il y aura des frustrations et c'est pour cela qu'il faut évaluer les choses. Moi, à titre personnel, je n'ai pas de conviction sur laquelle de ces lignes il faut faire. Toutes ont des solutions intéressantes”, a justifié Bruno Bernard.

Les projets à l'étude

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut