Métro E jusqu'à Lyon Part-Dieu : les études avancent

Le futur métro E ira-t-il de Tassin jusqu'à Lyon Part-Dieu ? Alors qu'il devait s'arrêter à Bellecour, une forte mobilisation lors de la concertation a poussé le Sytral à lancer de nouvelles études, et même à explorer l'hypothèse d'un prolongement jusqu'à Craponne.

En 2030, Lyon devrait avoir son métro E, même s'il faudra pour des raisons budgétaires peut-être faire des choix parmi les grands projets et en abandonner certains pour en privilégier d'autres. En termes d'acceptabilité sociale, écologique et de pouvoir d'achat, on imagine mal qu'un élu décide de privilégier de grandes infrastructures dédiées à la voiture individuelle au détriment d'un projet de transport en commun majeur. C'est pour l'une de ces raisons que le métro E est loin d'être une promesse en l'air.

Le Sytral a déjà livré une première étude solide sur la question, la concertation a permis d'établir un premier tracés qui irait de Tassin Alaï jusqu'à Bellecour, en passant par Libération, Ménival, Point-du-Jour, et Saint-Irénée. Cette même concertation a néanmoins permis de découvrir un très large consensus chez les participants et une forte demande d'un terminus à la Part-Dieu, côté Villette. En juin, le Sytral a donc commandé des études supplémentaires sur cette hypothèse, mais aussi celle de voir un autre terminus à l'Ouest, du côté de Francheville ou Craponne.

300 millions de plus pour un trait d'union parfait entre l'est et l'ouest ?

Un terminus à la Part-Dieu mettrait Bellecour à 4 minutes de la gare. Le trajet Alaï / Part-Dieu Villette ne nécessiterait que 16 minutes. Selon l'association déplacement Citoyens, alors que le projet de base, uniquement entre Alaï et Bellecour est estimé entre 1 et 1,2 milliard, le prolonger jusqu'à la Part-Dieu coûterait 300 millions d'euros de plus. En interconnexion avec le tram T3, la ligne deviendra ainsi le parfait trait d'union entre l'ouest et l'est que Lyon n'a jamais eu.

Une première vague d'étude lancée

Selon le Sytral, les études de prolongements à l'est et l'ouest sont actuellement en cours de réalisation, avec en ligne de mire les questions de fréquentation, d'impacts et de besoin socio-économiques, mais aussi de faisabilité géologique. Si cette première étape est concluante, une nouvelle vague d'étude sera menée rapidement avec le sondage des sols. Le Sytral espère boucler ce dossier avant les élections de 2020 pour permettre aux futurs élus de pouvoir voter pour le lancement du chantier métro E dès le début de leur mandat.

Alors que la demande de transports en commun se fait de plus en plus forte à Lyon et que le réseau TCL voit sa fréquentation croître de 5 % par an, le métro E a réussi à s'imposer rapidement dans le consensus citoyen. En sera-t-il de même pour les candidats ?

à lire également
8 commentaires
  1. Gérard Dutal - 4 septembre 2019

    Mobilisons nous pour que le métro aille jusqu'à CRAPONNE, c'est la seule solution pour désengorger le tunnel de Fourvière et permettre aux habitants de l'Ouest Lyonnais d'aller à Lyon autrement qu'en voiture

    1. Abolition_de_la_monnaie - 4 septembre 2019

      Il pourrait peut être y aller en étant aérien ? ça couterait moins cher.
      Quant à Tassin, il y a déjà le tram-train qui amène à St Paul. Reste que St Paul n'est pas relié rapidement au reste parce que la ligne de métro qui va à Vaise l'a oublié...

  2. Eri69 - 4 septembre 2019

    ENFIN !
    Craponne - Part Dieu en passant par Bellecour .... je ne prends plus ma voiture ! je la vends même.Et j'en loue une quand je pars en vacances.
    Le ou la prochain(e) Candidat(e) dans les communes concernées qui ne défend pas ça pourra se faire injurier en public!
    TCL 2eme réseau de France après la RATP ..Tu peux le faire !

  3. Lipphi - 4 septembre 2019

    Le besoin est tellement évident !!
    Lyon ne veut plus de circulation automobile, il faut donc développer les transports en commun.
    D'autre part, l'urbanisation de Craponne s'est faite sans accompagnement au niveau des transports.
    Enfin relier un métro directement à la gare principale, ce n'est que du bon sens dans cette configuration lyonnaise : seule ligne de l'ouest à y aller (la ligne D n'y va pas).
    Pas facile de faire grimper un tramway à Craponne !
    L'interconnexion serait ainsi optimale avec le train, l'aéroport...

  4. raccoon - 4 septembre 2019

    enfin oui, on devrait même déjà attaquer d'autre projets de lignes futurs, avec les 4 milliards de prévus pour "l'anneau des sciences" on peut en faire des tunnels...
    dommage que le trajet de l'actuel t6 n'est pas été fait en métro c’est quand même plus rapide et ça aurait permis d'avoir une ligne plus périphérique

  5. Christophe GUILLON - 4 septembre 2019

    Déjà que la ligne D ne va pas très loin à l'est depuis des années (Gare de Vénissieux c'est bien mais prolonger la ligne D jusqu'à Corbas pourrait drainer le sud est lyonnais (il suffit de 3 arrêts Corbas, Mions, et St Priest gare pour rapprocher 80 000 habitants). Alors je vois mal pourquoi ils prolongeraient vers Craponne pour drainer 10000 habitants de plus, d'autant plus s'ils prolongent par ailleurs la B jusqu'à St Genis Laval...

    1. Eri69 - 4 septembre 2019

      Pourquoi ? c'est très simple, vous faites un cercle sur une carte de Lyon, avec un compas et vous comparez les infrastructures TCL sur le rayon de Craponne et celui de Bron qui est à peu près en face.Je vous laisse découvrir le déséquilibre en sachant que l'ouest à environ 135000 habitants !!

  6. gaetan694 - 4 septembre 2019

    Bravo pour ce prolongement !

    Et pourvu que les études Sytral prennent enfin en compte les impacts urbains de ses projets, ce qui est loin d'être le cas dans les projets récents :

    - C3/C13 qui massacrent la Place des Terreaux, le Nord de la rue de la Répubique (cf le triste accident en janvier, et des situations dangereuses tous les jours), la Cours Lafayette, qui seraient tellement mieux en espace piétonnier. Le Métro E aurait pu permettre de supprimer ces lignes et rendre piétons tous ces espaces, et revaloriser tout un pan de Lyon, en passant par Hôtel de Ville plutôt que Bellecour... en + il aurait été davantage fréquenté en ramassant toute la Croix Rousse, qui manque cruellement de transport efficace vers Part-Dieu... Sans mentionner que les traversées Nord - Sud du Cours Lafayette sont devenues un calvaire, quel que soit le mode !!

    - les tramways en pleine ville, qui non seulement n'avancent pas, mais rendent très compliqués les traversées des autres modes aux carrefours. On devrait les réserver aux Quais (carrefours plus simples - sauf aux ponts...), et à la desserte hors centre hyperdense, pour revaloriser des espaces de banlieue.

    Bref, revenir dans le centre au bon vieux couple "métro + espace piéton au-dessus", et au tramway en rabattement en banlieue, devrait guider la politique des prochaines années !!

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut