Métro E de Lyon : le prolongement jusqu'à la Part-Dieu, star des débats

La concertation autour du futur métro E à Lyon s'achève le 6 mai et une idée a été largement défendue : celle de faire aller la ligne jusqu'à la Part-Dieu.

La concertation sur la ligne de métro E entre la presqu’île de Lyon et Alaï à Tassin-la-Demi-Lune se termine le 6 mai. Pour l'instant, deux tracés sont soumis à l'avis des habitants de la métropole :

  • un de 6,6 kilomètres qui partirait d'Hôtel-de-Ville, avec une station à Saint-Paul, soit Trion ou Saint-Irénée, Point-du-jour, une station intermédiaire à définir sur Ménival, Constellation ou Libération, puis Alaï.
  • un de 6 kilomètres qui partirait de Bellecour, desservirait Trion ou Saint-Irénée, Point-du-jour, une ou plusieurs stations à définir à Ménival, Constellation ou Libération puis Porte-d’Alaï.

Néanmoins, à travers la concertation, une troisième idée de tracé s'est distinguée avec un prolongement jusqu'à la Part-Dieu, qui comprendrait une station place Guichard, pour la correspondance avec la ligne B, et un terminus à Part-Dieu Villette. Ce dernier permettrait ainsi d'arriver facilement dans la gare SNCF, tout en ouvrant la ligne E sur l'Est de Lyon avec des correspondances T3, T4 et Rhônexpress.

De la concertation émerge un collectif

Début avril, un collectif "Pour que le métro E relie Alaï à Lyon Part-Dieu dès 2030" s'est formé, défendant cette idée, ainsi que le placement des deux stations à Guichard et Villette. Ses arguments sont clairs : "Aujourd’hui la difficulté dans l’ouest n’est pas de rejoindre Bellecour ou le métro D : tous les bus y mènent déjà, en plus du funiculaire et de la ligne de tram-train. La difficulté est de traverser la métropole en transports en commun et de rejoindre les gares qui permettent d’aller plus loin [...] Un métro prolongé à la gare de la Part-Dieu mettrait l’Ouest lyonnais à 15 minutes du TGV et de tous les trains pour Grenoble, Givors, Genève, Bourg-en-Bresse...".

Selon eux, la ligne ferait ainsi 8 kilomètres contre les 6 prévus, et permettrait d'éviter un surcoût à moyen terme puisque le prolongement semble inévitable à un moment ou un autre : "l'histoire a montré que voir à trop courte échéance pouvait s’avérer un mauvais calcul : qui ne regrette pas le manque d’ambition des concepteurs des métros A (prolongement vers le sud de Confluence non anticipé), B (prolongement à Oullins puis à Saint-Genis-Laval 9 ans après...) et C (ligne trop courte)".

Reste désormais à voir ce que fera le Sytral de cette demande régulière lors de la concertation. Le budget de réalisation de cette ligne est estimé entre 1 et 1,2 milliard d'euros. Un prolongement jusqu'à la Part-Dieu le ferait forcément grimper. Mais la métropole de Lyon étant prête à mettre au moins 3 milliards d'euros sur la table pour le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences, tout n'est au final qu'une question de volonté politique.

 

Tout ce qu’il faut savoir sur le futur métro E de Lyon

à lire également
2 commentaires
  1. dl8 - 29 avril 2019

    On espère surtout un jour voir un projet de métro desservant Bron (Université Lyon 2, pôle commercial Porte de Alpes, Eurexpo...). C'est un axe ultra-bondé car uniquement desservi par le tram T2 (quand il n'est pas en panne / coupé pour travaux).

  2. Cmsupra - 29 avril 2019

    Excellente idée que ce prolongement à Part-Dieu! Cela permettrait de rapprocher l’Ouest et l’Est. De même les touristes venant depuis l'aéroport ne seront plus obligés de passer sous la gare Part-Dieu pour accéder au metro. Ils pourront arriver à Bellecour plus rapidement (15-20 min de trajet en moins).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut