Menu unique sans viande à Lyon : les recours rejetés par la justice

Des recours avaient été déposés pour demander la suspension de la décision de la mairie de Lyon de proposer des menus uniques sans viande dans les cantines lyonnaises depuis le 22 février et jusqu'aux vacances de Pâques, en pleine crise sanitaire. Des recours rejetés par le juge des référés de Lyon.

La polémique a été... nationale. Depuis l'annonce de la mairie écologiste de Lyon d'instaurer des menus uniques, sans viande, aux écoliers lyonnais du 22 février jusqu'aux vacances de Pâques. Des recours ont été déposés pour faire annuler cette décision.

Recours rejetés. "Le juge des référés rejette les requêtes dirigées contre l’instauration temporaire de menus uniques sans viande dans les cantines scolaires de la ville de Lyon", explique ce vendredi le tribunal administratif de Lyon.

"Le juge du référé a tout d’abord relevé que cette décision a été prise dans le contexte d’une réorganisation imposée en urgence par des motifs sanitaires graves, liés à la crise pandémique de la covid-19. Il a ensuite constaté que cette mesure n’est qu’exceptionnelle et transitoire. Il a également pris acte des explications de la ville selon lesquelles le choix d’un menu complet sans viande, déjà expérimenté sans difficultés notables en mai et juin 2020, a été motivé par le souci de la ville de retenir le menu unique le plus susceptible de convenir à tous les enfants qui fréquentent habituellement la cantine, quelles que soient les pratiques alimentaires en temps normal. Il a enfin estimé, au vu de l’ensemble de ces éléments, que cette mesure temporaire, eu égard aux conditions dans lesquelles elle a été prise et à sa portée limitée, n’apparait pas de nature à créer des inconvénients qui soient susceptibles d’excéder ses justifications. Le juge du référé a en conséquence rejeté les requêtes dont il était saisi, pour défaut d’urgence", poursuit le tribunal administratif de Lyon.

Lire aussi : Polémique autour de menu sans viande à Lyon : le choix différent de Villeurbanne

4 commentaires
  1. JANUS - ven 12 Mar 21 à 18 h 27

    Vous avez cru à leurs discours humano-démocrates. Vous voilà face au mur du sectarisme.
    Bien venu dans le nouveau monde pour vous et vos enfants !

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. tgathier - ven 12 Mar 21 à 19 h 40

    Comme quoi, une grosse polémique pour rien du tout. Heureusement que la justice permet de prendre de la hauteur.

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. Arverne - sam 13 Mar 21 à 15 h 05

    Moi je veux manger du " Porc " tous les jours c'est la meilleur viande .

    Signaler un commentaire inapproprié
  4. Jy2m - dim 14 Mar 21 à 10 h 25

    Ne croyez surtout pas que la justice soit si bête qu’elle n’ait pas compris qu’il n’est pas plus difficile de servir de la viande que du poisson dans les cantines (avec seulement du bœuf, de l’agneau, des volailles ou du lapin mais sans porc dans le cadre d’un menu unique dont la nécessité n’est pas démontrée) mais peut-être pense-t-elle que les divagations du maire de Lyon sont utiles puisqu'elles risquent d’avoir un effet très néfaste sur l’image du parti écologiste auprès du public et que cela discréditera le candidat écologiste à la présidentielle de 2022.

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut