Marche pour le climat du 27 janvier 2019 à Lyon (©Antoine Sillières)

Marche climat : 5000 Gilets verts entourent la Presqu'île à Lyon

Au lendemain de l'acte XI des Gilets jaunes, la 4e Marche pour le climat battait le pavé ce samedi à Lyon. Des milliers de Gilets verts qui revendique une prise de conscience écologique et des mesures politiques fortes.

Marche pour le climat du 27 janvier 2019 à Lyon (©Antoine Sillières)

"On est plus chauds que le climat". Malgré la pluie, les Gilets verts étaient bien au rendez-vous, ce dimanche après-midi, à Lyon, pour lancer leur grande farandole. "Nous voulons faire une chaîne humaine tout autour de la Presqu'île, de Bellecour au Terreaux, nous explique un membre de l'organisation sous son gilet siglé Alternatiba, du nom de cette association écologiste bien implantée à Lyon. Il faut qu'on soit 3500 pour faire le tour des quais". En milieu d'après-midi, ils semblaient largement en mesure de réaliser leur objectif, même si les 10.000 manifestants des premières marches (lire ici) ne seront pas atteints. Le but de cette chaîne est de symboliser le périmètre d'une zone sans voiture (lire ici) demandé à la Métropole. L'appel à manifester à été relayé par de nombreux groupes et associations, comme La Ville à vélo, le collectif Plein la vue, Lyon Climat ou Greenpeace notamment.

Gilets verts et Gilets jaunes même combat ?

Marche pour le climat du 27 janvier 2019 à Lyon (©Antoine Sillières)

La farandole a finalement réussi à boucler son tour de la Presqu'île, avec quelque 5000 personnes réunies selon les organisateurs. Le tout dans un climat plus serein que lors de l'acte XI des Gilets jaunes samedi, largement réprimé (lire ici). Le dispositif de forces de l'ordre est d'ailleurs beaucoup plus léger. Un zodiaque de la police sur la Saône, une voiture banalisée en tête de cortège, quelques motards et voitures sur la Presqu'île et des fourgons de CRS à Bellecour. Avec une circulation largement perturbée en Presqu'île.

L'ambiance est très bon enfant dans le cortège avec des fanfares des danseurs de tous âges et des messages chantés au mégaphones. De nombreux cyclistes aussi, qui, en éclaireur, remontent les consignes tout au long du cortège. Les écologistes semblent avoir réussi leur pari : faire entendre leurs revendications pour le climat à l'approche des élections européennes au milieu de la colère social des Gilets jaunes. D'autant que dans d'autres métropoles françaises aussi, les manifestants sont au diapason. "On est dans la continuité des Gilets jaunes", nous glisse ce manifestants. Dans la même veine, un Gilet jaune croisé à Bellecour ce matin nous confiait qu'il serait de la marche pour le climat. Pour certaines revendications des deux mouvement, notamment sur l'avenir de l'automobile paraissent irréconciliables.

à lire également
Après le succès de la manifestations internationale du mois dernier, qui avait vu 15.000 jeunes descendre dans la rue pour protester contre le changement climatique, ils étaient à nouveau 1500 à battre le pavé ce vendredi. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut