Manifestation du 1er-Mai 2018 à Lyon © Justin Boche

Manifestation du 1er mai : des militants frappés par des individus cagoulés

Des coups ont été portés par des personnes encagoulées à certains manifestants du 1er mai à Lyon.

La traditionnelle marche du 1er mai, journée internationale des travailleurs, a dérapé. La CGT Uber Eats et Deliveroo dénonce dans un communiqué "des manifestants cagoulés, n'indiquant aucune appartenance à une organisation, munis en amont de gants de moto et de bâtons", venus pour semer le désordre dans un cortège où des livreurs s'étaient aussi mobilisés.

"Rien à foutre de tes collègues sans-papiers"

"Lorsque des militants du syndicat ont fait part de la situation irrégulière de certains collègues et des risques encourus en cas d'intervention policière, les propos suivants on été prononcés par certains des individus cagoulés : "rien à foutre de tes collègues sans-papier" rapporte la CGT. Des mots qui se sont transformés en coups et en blessures pour certains marcheurs.

Les intentions de ces hommes encagoulés ne laissaient plus de doutes lorsque l'un d'entre eux aurait lancé "nique la CGT" et "votre banderole de merde, elle ne sert à rien". Les syndicats déplorent cette violence et ces "propos [qui] n'ont pas leur place dans une manifestation festive visant à célébrer la fraternité entre les travailleurs".

Pour rappel, la manifestation a été interrompue suite à des tirs de mortier sur les forces de l'ordre et à l'intervention de la police.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut