Lyonnais de New-York

"Lyonnais de New York" : une subvention qui fait débat

Ce lundi, le Grand Lyon a renouvelé sa subvention de 55.000 euros à une association qui vise à promouvoir notre agglomération en territoire américain. Mais ce dispositif est-il seulement efficace ?

Ce lundi, les élus du Grand Lyon ont renouvelé leur subvention aux "Lyonnais de New York". Cette association qui compte 460 membres actifs vise à promouvoir l'image de Lyon à l'étranger et aider les Français voulant faire du business en territoire américain. Une idée lancée par Daniel Boulud, le "Bocuse" new-yorkais. Pourtant, à la vue du montant, certains ont toussé : 55 000 euros. Plusieurs conseillers communautaires ont réclamé une évaluation du dispositif. "Combien de lignes sur Lyon dans le New York Times ?", a questionné, Robert Thevenot (UMP). "Une simple page Facebook ne serait-elle pas aussi utile", s'est interrogée Emeline Baume (Europe Ecologie).

Des relations personnelles plutôt qu'institutionnelles

En 2009, les Lyonnais expatriés ont notamment réalisé un annuaire, carnet d'adresses intéressant tout Lyonnais tenté de s'introduire dans les réseaux américains. C'est ainsi que l'enseigne Clémentine a trouvé un distributeur, que les chocolats Valrona ont fait une démonstration. Ou que l'association "Sport dans la ville" a trouvé un partenaire à Harlem pour une action dans les quartiers lyonnais. "Grâce à eux, nous avons aussi obtenu une demi-page dans le New York Times", ajoute Jean-Michel Daclin, vice-président au Grand Lyon en charge de l'attractivité et du rayonnement. Celui-ci défend ce dispositif. "Aux Etats-Unis, les relations institutionnelles entre villes ne marchent pas, parce que celles-ci ont peu de compétences et parce qu'elles n'ont pas l'habitude d'avoir des contacts avec d'autres métropoles du monde", explique-t-il. D'où l'idée de miser sur les relations humaines, plus fécondes. Jean-Michel Daclin nous a toutefois confié se "poser des questions" sur cette démarche. Il envisage d'élargir l'association à tous les Lyonnais expatriés, regroupés sous un annuaire commun.

Un réquisitoire contre la politique internationale de Collomb

Attaquant cette subvention de 55.000 euros, Robert Thevenot s'est livré ce lundi 6 septembre à un réquisitoire contre l'action internationale de Gérard Collomb, s'attardant sur différents critères d'évaluation. D'abord les sièges sociaux : à la différence de Toulouse avec Airbus ou Stuttgart avec Mercedes, Lyon n'a pas su attirer de grands groupes. Des organismes internationaux ? Interpol, sous Collomb (mais Francisque) ou Euronews sous Barre. De grands événements sportifs ? Lyon a perdu le Grand Prix de Tennis de Lyon. Des événements internationaux ? Rien depuis le G7 sous Barre. Des événements culturels ? Seulement le festival Lumière, l'an dernier. Il a aussi regretté que l'agglomération ne bénéficie pas de liaisons aériennes intercontinentales. Thevenot s'est enfin interrogé sur l'intérêt du déplacement estival de Gérard Collomb en Californie où il a rencontré des acteurs de la nouvelle économie.

"Il ne faut pas prendre les choses par le petit bout de la lorgnette", a balayé le président de l'agglomération. "C'est en allant à l'étranger que l'on fait venir des entreprises à Lyon", exhorte-t-il, citant le cas d'une société japonaise qu'il espère bientôt accueillir sur le territoire rhodanien. Relevant la présence de Lyon en bonne place dans les classements internationaux. il a dit croire au développement de St-Exupéry, considérant la saturation progressive de Roissy et Healthrow, devenus "tentaculaires", où l'on a "de grandes chances de perdre ses bagages".

à lire également
Pas d'image
Depuis le 13 juillet, particuliers et professionnels peuvent déposer un dossier auprès de la délégation Développement urbain et cadre de vie de la métropole. Cette manifestation d’intérêt doit encourager les initiatives écologiques et lutter le contre le gaspillage, dans le cadre du plan d’action “Économie circulaire – zéro gaspillage” de la métropole.
9 commentaires
  1. jerome manin - 8 septembre 2010

    🙂

  2. lyonnais - 8 septembre 2010

    Vous étiez où, César Collomb quand Mr Noir avec l'aide de Mr Barre ont essayés de faire venir le siège de l'Euro.Pour ceux qui ne le savent pas, Lyon était en finale avec Francfort et César était avec M. Mitterand entrain de soutenir la canditature de Lille pur la France, Lille n'ayant pas été retenu au niveau national notre loufoque de César était au abonné absent alors que dans des évenements comme ceux-là toutes les forces vives doivent se rassembler.Je ne dis pas que l'on aurait gagné mais l'on aurait été unis. Et nous aurions encore notre Lyon- New york ainsi que quelques autres lignes intercontinental.

  3. jm calther - 8 septembre 2010

    Jérome Manin: A noter que l'ensemble de vos amis politique du parti radical ont voté la subventionlyonnais: Collomb n'est pas responsable des échecs de Michel Noir.

  4. populiste - 8 septembre 2010

    Voyageant souvent aux etats unis j'ai passé dix jours à New york cet été.J'ai résidé au novotel times square ou la communauté française est dense.Cette association ne semble pas être connue....

  5. Lumière - 8 septembre 2010

    Tiens on entend plus Manin ? Pas de réaction ? ...Ce genre de critiques, ça reste de la petite politique, un peu comme tout ce qu'a fait la droite lyonnaise depuis 10 ans.Empêtrée au niveau national, elle ressasse sa haine au niveau local, dans une ville où les habitants sont satisfaits des politiques menées.

  6. Elyonor - 8 septembre 2010

    Des subventions à des associations qui font débat, cela ne manquent pas. Que ce soit au Grand Lyon ou ailleurs. Trop souvent une façon politicienne de détourner de l'argent public de l'intérêt général un peu comme les écrêtements.

  7. Lumière - 8 septembre 2010

    Tiens Elyonor dans son rôle le plus célèbre : Pas de programme, alors je diffame. Avez-vous au moins lu cet article ? Le second paragraphe démontre par A+B que les critiques de l'UMP sont nulles et non avenues (pléonasme)Pourquoi tant de haine ? Tant de calomnies, M. Manin ?

  8. enzo - 8 septembre 2010

    @populiste: tu as passé 10jours à New York cet été?? C'est génial!

  9. jm calther - 9 septembre 2010

    Populiste il faisait beau à NY?

  10. jerome manin - 13 septembre 2010

    lumière, jm calther, Grand Lyonnais et autres balchiers, on parle de vous :'Fonctionnaires de la récupération, rentiers de l’indignation démagogue, pamphlétaires salariés, imprécateurs dans le sens du vent, flagellateurs homologués, mutins en chambre, espions en pantoufles [...] Sous cette couverture 'frondeuse', ils peuvent continuer tranquillement leurs exactions mafieuses. Les bouffons les plus consentants se disent révolutionnaires sans être réfutés.' Philippe Muray

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut