Hopital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Lyon : Wauquiez veut sauver Famar, seul fabricant de chloroquine en France

Le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes souhaite sauver l’entreprise Famar (Saint-Genis-Laval), seul fabricant français de chloroquine. Une molécule dont le dérivé, l'hydroxychloroquine, fait partie des médicaments testés pour soigner le coronavirus Covid-19.

Laurent Wauquiez a annoncé dans un communiqué son intention de sauver l'usine Famar, en redressement judiciaire, située à Saint-Genis-Laval. La seule usine de France habilitée par l’agence du médicament à fabriquer de la chloroquine.

“Il ne nous appartient pas de juger ou non de la pertinence de la chloroquine. Ce domaine relève des spécialistes de la santé. Mais on peut en revanche constater que la chloroquine représente aujourd’hui une piste suffisamment sérieuse pour ne pas être écartée. Tout au long de cette crise, on mesure chaque jour les ravages de l’absence de stratégie industrielle pour garder des productions en France, pour les masques, le gel, les appareils respiratoires, etc. Va-t-on en pleine crise du coronavirus laisser disparaître sans rien faire le seul producteur français de ce qui peut être un espoir ?”, a déclaré le président du conseil régional. 

Il n'est pas le seul à s'intéresser à cette usine. Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie a évoqué la possibilité d'une nationalisation de Famar pour “protéger notre patrimoine industriel” français.

Ne pas confondre chloroquine et hydroxychloroquine

Cette molécule est au cœur de l'actualité à travers la personnalité du professeur Didier Raoult qui estime qu'elle peut guérir le Covid-19. Mais attention, comme le note le site internet L’Usine nouvelle, le chercheur marseillais base ses travaux sur l’hydroxychloroquine et non la chloroquine fabriquée par Famar. La première étant commercialisée sous le non de Plaquenil, la seconde sous celui de Nivaquine. C'est d'ailleurs la première (hydroxychloroquine) qui fera partie de l'essai clinique piloté par l'Inserm pour tester des médicaments existants contre le Covid-19. C’est elle aussi qui a reçu un feu vert de la part de'Oliver Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, pour être utilisée sur des patients souffrant de formes graves du coronavirus Covid-19. 

Concernant la chloroquine produite par Famar, des études sont en cours pour connaître son efficacité, ou non, sur le Covid-19.

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 
1 commentaire
  1. JANUS - 25 mars 2020

    En 1998, voyageant en Afrique de l'Ouest, la chloroquine devait me protéger du paludisme. Le résultat fut médiocre
    au Ghana (golfe de Guinée) avec beaucoup d'intolérance.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut