Lyon : violente agression d'un client UberPop

Un jeune homme de 26 ans a déclaré avoir été agressé par des chauffeurs de taxi, dans la nuit de samedi à dimanche.

En rentrant de soirée, le jeune homme a voulu prendre un taxi pour retourner à son domicile. Après trois refus de taxis "en grève", il aurait alors signifié à ce dernier : "Je vais prendre UberPop". Avant que le VTC arrive, le jeune homme déclare avoir été pris à partie par plusieurs chauffeurs de taxis. Agréssé violemment, le jeune homme reçoit alors plusieurs coups de poing au visage. Une altercation qui lui a valu une fracture du nez et 21 jours d'ITT (d'Incapacité Totale de Travail), selon le journal gratuit 20 Minutes.

Pour rappel, la préfecture avait pris un arrêt le jeudi 18 juin, interdisant l'activité de transport de personnes de type UberPOP dans le département du Rhône. Dans un communiqué, il avait déjà pressenti qu'UberPop pouvait poser des problèmes de sécurité, "suite à des incidents constatés entre chauffeurs de taxi et particuliers, adhérents de l'application UberPOP". Selon une source proche du dossier, les tensions "étaient déjà palpables avant la publication de l'arrêté."

Contactée par nos soins, la préfecture a tenu à insister sur l'importance de respecter l'arrêté : "Le préfet est très ferme sur le fait qu'UberPop doit le respecter. Mais ce n'est pas non plus un arrêté pro taxis. Ces derniers ne peuvent le brandir pour faire leur loi."

1 commentaire
  1. Myerss69 - mar 23 Juin 15 à 12 h 31

    Qu on en finissent avec ses taxis!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut