Soleil, canicule et pollution à Lyon (photo : Florent Deligia)

Lyon : vers un pic de pollution à l'ozone cette semaine ?

La qualité de l'air s'est fortement dégradée à Lyon et la tendance pourrait se poursuivre cette semaine.

Ce n'est pas encore "rouge", mais nous sommes clairement dans le "orange". La qualité de l'air s'est fortement dégradée à Lyon ce week-end et la ville subit actuellement une pollution à l'ozone. Cette dernière se forme en périphérie à cause de l'effet des UV et de la chaleur sur d'autres polluants primaires comme ceux émis par les voitures et les industries (notamment l'oxyde d'azote, NOx). Or, le retour de la chaleur, associé à la reprise de l'activité industrielle et de la circulation automobile ont contribué à la formation d'ozone.

Ainsi, selon Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, l'indice pour cette journée du 20 juillet est de 80 pour une situation jugée médiocre. Mardi, il devrait rester stable autour de 75 selon le premier prévisionnel.

"le fort ensoleillement, les vents faibles et la reprise des activités économiques feront encore monter les niveaux qui s'approcheront du seuil d'information, particulièrement sur le bassin lyonnais", avertit Atmo.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut