Trottinette Lime place Bellecour

Lyon va demander 30 euros par trottinette électrique aux opérateurs

La ville va mettre en place une taxe d'occupation de l'espace public pour les véhicules en libre service. Les opérateurs qui proposent des trottinettes électriques devront s'acquitter de 30 euros par an et par deux roues dont on estime le nombre à plus de 5000 actuellement à Lyon.

Lors du conseil municipal de mars dernier, la ville de Lyon a annoncé son souhait de faire payer les opérateurs de trottinettes électriques en libre service pour l'occupation de l'espace public. Selon nos informations, la municipalité demandera une somme de 30€ par an et par trottinette (classique ou électrique) aux plateformes. Ce montant passera à 45€ si une entreprise décide de déployer plus de 2000 trottinettes. De même, la municipalité va taxer les vélos (classiques ou à assistance électrique ) à hauteur de 24€ par an et par véhicule. Les scooters électriques seront taxés à 80€ par an et les thermiques à 120€. Cette tarification est proposée en référence au nombre de “véhicules” que peut contenir une place de stationnement. La redevance pour un véhicule en autopartage étant de 240€.

Concernant les trottinettes électriques en libre service, dont le nombre pourrait atteindre les 8000 avant l'été à Lyon, le prix de la taxe est dans la fourchette basse par rapport à d'autres villes. À Paris, la municipalité a fixé son montant à entre 50€ et 65€ par trottinette. La municipalité parisienne a aussi officiellement pris un décret pour interdire leur circulation sur les trottoirs sous peine de recevoir une amende de 135 euros. Le stationnement gênant pour les piétons a lui été pénalisé par une amende de 35 euros. En contrepartie, la ville de Paris va mettre en place des zones de stationnement dédiées.

À Lyon, un décret contre la circulation des trottinettes sur les trottoirs a été annoncé il y a plus d'un mois, mais n'a pas encore été pris. Enfin, la ville réfléchit aussi à transformer des places de parking en points de stationnements pour les véhicules en libre service (scooter, vélos, trottinettes). La municipalité aura besoin de l'accord de la métropole pour mettre en place ce type d'aménagement.

Trottinettes à Lyon, ces rares lieux où elles sont interdites

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut